Esperer-isshoni.info

prédication - Preaching - Voyez : l’agneau qui enlève le péché du monde - Behold the Lamb of God, which taketh away the sin of the world

lundi 30 juin 2014 par Phap

Voir Jean 1,29-34 - See John 1,29-34


Chers frères, chères sœurs, cher(e)s catéchumènes, de quoi s’agit-il ici (20/01/2008) ? Il s’agit d’un témoin qui nous parle : il nous dit ce qu’il a vu, ce qu’il a éprouvé, et il témoigne. Pourquoi témoigne-t-il ? Parce qu’il veut nous faire entrer dans une expérience immense qui le dépasse, une expérience qui concerne tous les hommes et toutes les femmes de tous les temps, une expérience qui concerne tout l’univers : l’expérience que le Christ vient dans le monde, vers nous, vers moi, vers vous, pour sauver le monde, pour l’arracher à l’esclavage du péché et de la mort, pour le faire entrer dans la vie éternelle. Dear brothers, dear sisters, dear catchumens, what is it all about (2008/01/20) ? It is about a witness testifying to us about what he had seen, about what he had felt, about what he had experienced. What is his purpose ? He wants us to enter an immense experience which ovetakes him, an experience which is able to concern every man and every woman, at any time, an experience which concerns the whole univers : the experience that Christ is coming in the world, to the world, towards us, towards me, towards you, to save the world, to pull it out of the slavery of sin and death, to introduce it into eternal life.
Alors chers frères, chères sœurs, cher(e)s catéchumènes, soyons vigilants, mettons notre cœur en alerte. Que nous dit Jean-Baptiste sur son expérience du Christ ? deux choses : au début : « voici l’agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde ». Et aussi, à la fin : « il est le Fils de Dieu ». Then, dear brothers, dear sisters, dear catchumens, let us be vigilant, let us set our heart in alert. What is John the baptist telling us today about his experience of Christ ? Two things : at the beginning : « here is the lamb of God ». And at the end : “he is the Son of God”.
Chers frères, chères sœurs, cher(e)s catéchumènes, je crois qu’il faut être vigilant à la façon dont Jean le Baptiste nous parle de Jésus : il est l’agneau de Dieu… cela désigne un mouvement, une action, c’est dynamique : le mouvement d’enlever le péché du monde. C’est parce que j’éprouve, moi et ma communauté, que Jésus enlève le péché du monde, que je m’exclame ensuite, dans l’excès de ma joie et de ma gratitude et dans mon désir : « voici l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde » - afin que que d’autres entrent dans cette expérience de salut . Dear brothers, dear sisters, dear catchumens, I think we have to be careful to the way John the Baptist is speaking about Jesus : “he is the lamb of God which carries the sin of the word away”. This is a movement, this is an action, this is a dynamic. When I – Myself and my community – experience that Jesus is now taking away the sin of the world, then I – myself and my community – can exclaim in the excess of my joy and of my gratitud : “he is the lamb of God which carries the sin of the word away” – so as to induce others into entering this experience of salvation.
Alors c’est quoi le péché du monde ? Attention, Jean ne dit pas : « ton péché », « tes péchés », « mes péchés ». Il dit : « le péché du monde » : çà nous fait sortir de notre éventuel nombrilisme, (moi, mes problèmes, mes péchés), çà nous fait entrer dans une vision plus grande : celle d’un monde qui fonctionne dans le péché. C’est quoi le péché du monde ? Je dirais que c’est de s’organiser en vase clos, dans une vision complètement horizontale, avec un horizon bouché, en se prenant pour le centre du monde et en ramenant tout à soi. Une dynamique d’enfermement dans un cercle qui va se rétrécissant toujours plus : une façon de voir la vie, l’existence, où la seule chose qui compte, c’est moi, moi c’est-à-dire ma petite personne, ou bien ma famille,ou bien mon clan, ou bien ma nation, et tout le reste qui lui est asservi… Y compris Dieu éventuellement d’ailleurs. Then, what is the sin of the world ? Beware, John does not say : « he caries away your sins », he says : “he carries the sin of the world”. It pervents us from being too self-centered (me myself and my problems, and my sins) , it makes us enter into a bigger picture : the one of a world where the sin runs deep underneath, a picture that is revealed when Jesus appears. And what is the sin of the world ? I would say it is a deep trend of the world which makes it try to run alone, to run for ever in a circle where I, myself, my family, my tribe, my nation is the center, and everything else is accessory and can be used as a tool to what is the center : I. Everything else, including others men, including even God. The sin of the world is a bend towards organizing oneself so as to be self-sufficient, so as to look only at the horizontal : a world which is closed, and goes into ever smaller circles – an asphyxiating world.
Alors Jésus enlève ce péché là : il fait la brêche dans ce cercle vicieux, qui replie sur soi, qui enferme ; et comment cela est-il possible ? Par sa totale communion avec le Père, dans l’Esprit – chers frères, chères sœurs, cher(e)s catéchumènes, je pense que c’est cela que cela veut dire, quand Jean Baptiste dit : « il est le Fils de Dieu » : pas une définition abstraite, pas une affirmation péremptoire – mais quelque chose ancrée dans l’expérience que cet homme-là ne cesse de se recevoir de son Père, et que son Père ne cesse de se donner dans cet homme-là, dans un don qui est l’Esprit : un mouvement, un échange amoureux, c’est cela qui est dit quand on dit « il est le Fils de Dieu ». Jésus Christ est Celui qui vient de Dieu, Celui qui est tourné vers Dieu de toute éternité, celui qui est Dieu. Et qui, en venant dans le monde, fait brêche dans un monde qui voudrait tourner en rond sans être dérangé. Then Jesus is carrying away this sin : he cuts a breach into this vicious circle which makes you fold up and up on yourself, a circle which traps you ; how does he perform this ? By his total and complete communion with the Father in the Spirit : dear brothers, dear sisters, dear catchumens, I think that John the Bpatist means this when he says that Jesus is”the God’s Son” : it is neither an abstract definition nor a peremptory assertion - it is something coming out of the experience that this specific man never stops receiving himself from his Father and that his Father never stops giving himself totally and completely in his Son, in the Verb now made man, through an exchange which is the Spirit : a move, a loving exchange, that is what is meant when we say “the Son of God”. Jesus Christ is the One who comes out of God, he is the One who is eternally turning himself to God the Father – the One Son who is God. And who is entering the world and thus cutting a breach into a world which would like to go round without being disturbed.
En conclusion, chers frères, chères sœurs, cher(e)s catéchumènes, n’en restez pas aux mots dans lesquels la Parole de Dieu trouve à s’exprimer, sinon vous risquez d’en restez pas à des affirmations déconnectées qui ne témoigneront au mieux que d’un système intellectuel ingénieux. Aspirez plutôt à entrer dans un mouvement, un dynamisme, vers lesquels ces mots et ces affirmations renvoient. Quand les témoins de Dieu parlent, c’est pour vous faire entrer dans une expérience totale, qui concerne tout votre être, ce qui inclut votre affectivité, votre imagination. Chers frères, chères sœurs, cher(e)s catéchumènes, entrez dans l’expérience du Christ, l’expérience qui vient du Christ, l’expérience que le Christ vient maintenant encore vers le monde, dans le monde : voici l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. Qui enlève. C’est au présent : le Christ aujourd’hui vient vers le monde, vient vers nous, vient vers moi… et il enlève le péché du monde, ce péché qui empêche le monde d’accéder à la plus grande joie : la vie éternelle, ce mouvement d’échange amoureux incessant entre le Père et le Fils et l’Esprit. Amen. I would like to draw a temporary conclusion by inviting you, my dear brothers, dear sisters, dear catchumens, not to stay at the level of the worlds in which the Word of God finds an expression – or else you risk to be the witness of only a very bright system of ideas (at best). Please yearn after entering the motion, the dynamic that these words and sentences try to express. When God’s witnesses speak, they aim at making you enter an experience which is moving your whole being, including your affectivity and your imagination. Dear brothers, dear sisters, dear catchumens, please enter Christ’s experience, the experience which comes out of Christ, the experience that Christ is still coming now into the world : here is God’s Lamb which is carrying away the sin of the world. Is carrying away. It is a present tense : Christ today is coming to the world and is carrying away the sin of the word, this sin which prevents the world from accessing the highest joy : entering the eternal life, the loving exchange between the Father and the Son and the Spirit. Amen.


Jean 1,29-34 - John 1:29-34

29その翌日、ヨハネは、自分の方へイエスが来られるのを見て言った。「見よ、世の罪を取り除く神の小羊だ。 29 Le lendemain, il voit Jésus qui vient vers lui et il dit : « Voici l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. 29 The next day John seeth Jesus coming unto him, and saith, Behold the Lamb of God, which taketh away the sin of the world. taketh away : or, beareth
30『わたしの後から一人の人が来られる。その方はわたしにまさる。わたしよりも先におられたからである』とわたしが言ったのは、この方のことである。 30 C’est de lui que j’ai dit : ‹Après moi vient un homme qui m’a devancé, parce que, avant moi, il était.› 30 This is he of whom I said, After me cometh a man which is preferred before me : for he was before me.
31わたしはこの方を知らなかった。しかし、この方がイスラエルに現れるために、わたしは、水で洗礼を授けに来た。」 31 Moi-même, je ne le connaissais pas, mais c’est en vue de sa manifestation à Israël que je suis venu baptiser dans l’eau. » 31 And I knew him not : but that he should be made manifest to Israel, therefore am I come baptizing with water.
32そしてヨハネは証した。「わたしは ゛霊゛が鳩のように天から降って、この方の上に止まるのを見た。 32 Et Jean porta son témoignage en disant : « J’ai vu l’Esprit, tel une colombe, descendre du ciel et demeurer sur lui. 32 And John bare record, saying, I saw the Spirit descending from heaven like a dove, and it abode upon him.
33わたしはこの方を知らなかった。しかし、水で洗礼を授けるためにわたしをお遣わしになった方が、『 « 霊゛が降って、ある人にとどまるのを見たら、その人が、聖霊によって洗礼を授ける人である』とわたしに言われた。 33 Et je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau, c’est lui qui m’a dit : ‹Celui sur lequel tu verras l’Esprit descendre et demeurer sur lui, c’est lui qui baptise dans l’Esprit Saint.› 33 And I knew him not : but he that sent me to baptize with water, the same said unto me, Upon whom thou shalt see the Spirit descending, and remaining on him, the same is he which baptizeth with the Holy Ghost.
34わたしはそれを見た。だから、この方こそ神の子であると証したのである。」 34 Et moi j’ai vu et j’atteste qu’il est, lui, le Fils de Dieu. » 34 And I saw, and bare record that this is the Son of God.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 179 / 94734

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Quand le chrétien parle l’homme  Suivre la vie du site Prédication - Preaching   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License