Esperer-isshoni.info

Prédication - preaching - une présence intense - an intense presence

lundi 30 juin 2014 par Phap

Voir Jean 3,16-18 - See John 3:16-18


Chers frères, chères sœurs, aujourd’hui (18/5/2008), nous célébrons la Trinité. Avant de vous partager ce que j’avais préparé, je vais vous dire quelque chose qui m’est survenu en lisant avec vous l’Évangile de Jean. Quoi ? Que la Trinité, c’est de la vie, de la vie éternelle – attention, l’éternité, à mon avis, cela ne veut pas dire de la durée, mais de l’intensité. La vie éternelle, ce n’est pas une vie qui dure longtemps ; non, la vie éternelle, c’est une vie intense, tellement intense qu’on ne sent pas le temps passer. Dear brothers, dear sisters, we are celebrating today (2008/05/18) the Trinity. Before proceeding to what I have prepared for you, I would like to share with you something that occurred to me during the reading of the Gospel. Trinity is eternal life – but we have to be careful with the meaning of eternity. In my opinion, eternity does not mean duration but intensity. Eternal life is not an enduring life – it is a life so intense that you don’t feel time passing by.
Et quel est le rapport avec la Trinité, me direz-vous ? Eh bien, la Trinité, c’est une vie d’union, d’unité amoureuse, tellement intense que l’unité en est redoublée – non, « retriplée ». On n’est pas dans l’ordre de l’addition, du plus numérique, mais de la multiplication – de l’intensification (pas 1+1+1 mais 1x1x1 pour ceux et celles qui aiment les mathématiques). What the link with Trinity ? Well, maybe Trinity is a life of loving union, of loving unity – so intense that its unity is redoubled – no, tripled. We are not dealing here with adding things, we are dealing with intensifying things (not 1+1+1 but 1x1x1 for the ones with a mathematical bend)
Voilà, revenons maintenant à ce que j’avais prévu de vous dire. Le mot « Trinité » est la façon qu’a l’Église de rendre compte de son expérience. Mais attention, ce mot provoqué par l’expérience est lui-même un appel pour que nous aussi nous entrions dans l’expérience du Dieu trinitaire. Now, back to what I planned to tell you. The word “Trinity” is the way found by the Church to speak about her experience. But we have to be careful, because this word comes from an experience and points to an experience, the one we are invited to enter.
Alors comment dire l’expérience de la vie trinitaire afin de donner le goût d’y entrer nous aussi ? Je vous propose de partir de ce que l’Église aujourd’hui nous fait entendre. Elle nous a fait entendre l’expérience qu’a fait Paul de la vie trinitaire : « La grâce du Seigneur Jésus Christ, l’amour de Dieu et la communion du Saint Esprit soient avec vous tous ! ». (2 Cor 13,13) Then how can we speak about the trinitarian life so that we feel the desire to enter it ? I suggest that we start from what the Church makes us listen to today : what Paul has said about his trinitarian experience : “The grace of the Lord Jesus Christ, and the love of God, and the communion of the Holy Ghost, be with you all.” ». (2 Cor 13,13)
La grâce de Jésus Christ  : Jésus est rempli de grâce, il est gracieux. Qu’est ce que cela veut dire, quelqu’un de gracieux ? Je dirais que la façon qu’a Jésus de marcher sur la terre et sous le ciel, la façon qu’il a d’entrer en relation avec les autres, la façon qu’il a de prier Dieu, tout cela est léger – le contraire de lourd, de pesant, d’ennuyeux. The grace of the Lord Jesus Christ. Jesus is graceful. I would say the way he walks on earth and under the sky, the way he looks at life and at people, the way he deals with God – all Jesus’ ways are light ways – the opposite of heavy and dull ways.
Je dirais que quand on rencontre Jésus, on se dit : « tiens, il est libre, il n’est pas dans la captation, dans la séduction ; non, il semble libre, joyeux, désencombré de lui-même (moi, mes problèmes, mes calculs, mes ruminations) ». I would say that when we encounter Jesus, we think : “this man is free, he does not try to seduce or to put his hand on something or someone, he is unhindered by himself (I, myself, my concerns, my calculations)”.
Jésus comme celui qui est léger parce qu’il ne cesse de se recevoir de Dieu, sans rien garder pour lui, quelqu’un toujours dans la gratitude, dans l’action de grâce. Jésus, pour moi, c’est quelqu’un qui dégage une impression de légèreté , une légèreté alliée paradoxalement à une gravité extraordinaire : une attention au présent, à la personne rencontrée, d’une intensité incroyable. Jesus like someone who is light because he is always receiving himself from God, without keeping anything for himself, always thanking God. Jesus is for me someone who releases a feeling of lightness, a lightness which is paradoxically combined with an extraordinary gravity : Jesus is extraordinarily present to the people he encounters, to the situations and the things – his presence has a density and an intensity which are incredible.
… et celui, celle qui rencontre Jésus, il, (elle), ne sait pas pourquoi, mais il (elle) se sent aussi léger(e). Non pas que les fardeaux qui l’accablent aient disparu, ils sont toujours là, mais la simple présence de Jésus fait qu’ils n’occupent pas tout l’horizon, on ne se sent plus isolé(e) et seul(e), Jésus partage notre fardeau, il nous fait sourire et aimer et espérer.. contre toute espérance peut-être. Jésus comme quelqu’un de gracieux et qui rend gracieux … and the one who encounters Jesus does not know why, but he (she) feels himself (herself) also light. The problems are still there, but since Jesus is present, they do not fill all the space, you do not feel alone – he is with you and he shares your burden and he makes you smile and hope – against all hope maybe. Jesus like someone gracefull and someone who makes you graceful.
L’amour de Dieu (le Père) : Jésus est gracieux à nos yeux, mais ô combien plus aux yeux de Dieu. Jésus est celui qui ne cesse de se recevoir de celui qu’il appelle « Père ». Et ce Père, Jésus le dit et l’affirme, c’est le Dieu d’Israël, c’est le Dieu créateur. Le Dieu créateur, attention, pas au sens d’un grand fabricateur : Dieu comme excès de vie, Dieu comme être et comme jubilation d’être, tellement forte qu’il suscite en face de lui le monde, l’univers, l’homme, pour que lui aussi participe de cette jubilation. Jubilation d’être comme jubilation de donner l’être et de le recevoir, jubilation d’être suscité par la parole reçue et donnée, comme « Je » et « Tu ». « Sois ! » - « pour quoi faire ? » « sois, cela suffit ». « sois, et cela fait ma joie, cela suffit à ma joie ». - "Merci mon Dieu !" The love of God (the Father) : Jesus is graceful to us, but so much more is he graceful to God. Jesus is the one who never stops receiving himself from the one he calls « Father ». Jesus is explicit about the fact that his Father is the God of Israel. His Father is God the Creator. A creator and not a manufacturer : God like an excess of life, God like being and being jubilant about being. A jubilation so intense that God arouses a world, a universe and manking in front of him – so that he can share this jubilation. Jubilating about being someone for someone, jubilating about exchanging a word : “you” and “I”.
“Be” !” - “What for ?” - « Be and that is enough for me to be joyful » - "Thank thee, my God !".
La communion de l’Esprit Saint : soit ce qui fait que nous sommes pas seulement « avec », mais « ensemble ». Avec (meta en grec), c’est la juxtaposition, c’est être seulement à côté les uns des autres. Mais ensemble (« syn » en grec je crois), c’est plus qu’être avec : être ensemble, c’est être en s’attendant les uns les autres, c’est être en se reconnaissant mutuellement, toi pour moi et moi pour toi, et cela fait plus que deux ou moins que deux. The communion of the Holy Ghost : what makes us not only be “with” but be “together”. “With” (“meta” in greek) means juxtaposing, being close one another. “Together” (“syn” in Greek I think) means more : “together” means that we are waiting one another, it means that we recognize each other : you for me and me for you, so we are more than two (or less).
Ensemble, soit ce qui fait que des instruments de musique ne jouent pas seulement en même temps les uns à côté des autres, mais qu’ils jouent ensemble : ce qu’on appelle une symphonie. L’Esprit saint, soit l’échange qui fait jaillir l’unité dans la différence. Together, like music instruments which do not only play at the same time and one near the others, but play together : we may call this playing together a symphonie. The Holy Spirit or the exchange which makes unity spring from diversity.
Je conclus. La Trinité, nous l’avons analysée avec l’apôtre Paul en trois moments. Maintenant rendons le mouvement d’ensemble : disons avec Jean le ressort de la divine unité du Dieu trine : Dieu est amour. [1 jn 4,8] My conclusion : let us synthesize after analyzing. Trinity like a single and intense movement – of love. God is love. [1 jn 4,8]


Jean 3,16-18 - John 3:16-18

16 神は、その独り子をお与えになったほどに、世を愛された。独り子を信じる者が一人も滅びないで、永遠の命を得るためである。 16 For God so loved the world, that he gave his only begotten Son, that whosoever believeth in him should not perish, but have everlasting life. 16 Dieu, en effet, a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils, son unique, pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle.
17 神が御子を世に遣わされたのは、世を裁くためではなく、御子によって世が救われるためである。 17 For God sent not his Son into the world to condemn the world ; but that the world through him might be saved. 17 Car Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.
18 御子を信じる者は裁かれない。信じない者は既に裁かれている。神の独り子の名を信じていないからである。 18 He that believeth on him is not condemned : but he that believeth not is condemned already, because he hath not believed in the name of the only begotten Son of God. 18 Qui croit en lui n’est pas jugé ; qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 118 / 87819

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Quand le chrétien parle l’homme  Suivre la vie du site Prédication - Preaching   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License