Esperer-isshoni.info

À Jésus par Marie - La prière du Rosaire

samedi 25 octobre 2014 par Phap

1§. Grâce au pape Jean-Paul II, il est désormais possible de prier avec le Rosaire l’ensemble de la vie du Christ et de Marie au travers des quatre chapelets :

  1. chapelet de l’enfance : mystères joyeux
  2. chapelet de la vie publique en Galilée : mystères lumineux [1]
  3. chapelet de la passion à Jérusalem : mystères douloureux
  4. chapelet de la résurrection et après : mystères glorieux

Chacun des 4 chapelets est constitué de 5 mystères, ce qui fait en tout 20 mystères. Pour chacun des 20 mystères, on récite 10 Ave Maria ("Je vous salue Marie" en français) [2] soit en tout pour un Rosaire entier :
4 [chapelets] x 5 [mystères par chapelet] x 10 [Ave par mystère] = 200 Ave.

2§. Nous proposons ci-dessous une aide à la méditation de chacun des 20 mystères : après une citation du nouveau Testament en italiques, nous proposons une visualistion de la scène en essayant de faire court et percutant (short and sweet diraient les Anglais).

3§. Ceux qui désirent entrer plus avant dans la spiritualité du Rosaire peuvent aller voir si les Équipes du Rosaire [3] leur conviennent.
Nous recommandons le calendrier des Équipes du Rosaire  : il tient dans la poche et il contient pour chaque mystère des aides précieuses : une lecture d’Évangile, la grâce à demander, une méditation, des intercessions et enfin les 10 clausules [4] propres à chaque mystère. On peut l’acquérir sans appartenir aux Équipes pour une somme modique (moins de 5 €).

4§. Il est possible de répartir les 4 chapelets sur une semaine :

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Chapelet Joyeux Chapelet Douloureux Chapelet Glorieux Chapelet Lumineux Chapelet Douloureux Chapelet Joyeux Chapelet Glorieux
Annonciation
Visitation
Nativité
Présentation
Recouvrement
Gethsémani
Flagellation
Couronne
Portement
Crucifixion
Résurrection
Ascension
Pentecôte
Assomption
Couronnement
Baptême
Cana
Prédication
Transfiguration
Eucharistie
Gethsémani
Flagellation
Couronne
Portement
Crucifixion
Annonciation
Visitation
Nativité
Présentation
Recouvrement
Résurrection
Ascension
Pentecôte
Assomption
Couronnement

Nous renvoyons au site du Vatican qui propose un guide pour la prière du Rosaire.


La méditation du Rosaire


A. Mystères joyeux

1. L’Annonciation
L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. »
L’ange Gabriel retient son souffle. Dieu retient son souffle. La création retient son souffle. La jeune Marie dit : « Oui ». Joie.
2. La Visitation
« Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. »
-  Marie : « La paix soit sur cette maison ». – Elisabeth la cousine : « La paix est venue avec toi, ô toi mère de mon Dieu ». Joie.
3. La Nativité
Or, pendant qu’ils étaient là, arrivèrent les jours où elle devait enfanter.
-  Le bébé : « Ouin, ouin ». – Et la création jubile : « Aujourd’hui, le Sauveur nous est né ». Joie.
4. La présentation au Temple
« Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s’en aller dans la paix, selon ta parole.
-  « J’ai vu la vraie lumière qui vient illuminer le monde et elle a réchauffé mon cœur. Je peux maintenant fermer les yeux ». Joie.
5. Le recouvrement de Jésus au Temple
Pensant qu’il était avec leurs compagnons de route, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances.
-  « Ton père et moi, nous te cherchions, mon fils ». – « Ma mère, j’étais auprès de mon Père ». Joie.


B. Mystères lumineux

6. Le baptême
« Comme tout le peuple se faisait baptiser et que Jésus priait, après avoir été baptisé lui aussi, alors le ciel s’ouvrit.
Jésus de Nazareth, son corps qui sèche au soleil, encore mouillé de l’eau du Jourdain. Le Fils de Dieu qui attire à lui le Père et l’Esprit saint. Lumière.
7. Les noces de Cana
Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit. C’était à Cana en Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.
Une noce au village de Cana en Galilée. Marie qui regarde son fils, le Fils qui la regarde, yeux dans les yeux : « Nouvelle Ève, sais-tu ce que tu demandes ? ». – « Oui ». Alors l’eau est changée en vin. Lumière.
8. La prédication
Alors il se mit à leur dire : « Cette parole de l’Écriture, que vous venez d’entendre, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit. »
Une synagogue à Capharnaüm en Galilée. Jésus qui lit le rouleau des prophètes. Il s’assoit. Silence. Il parle : « C’est maintenant que la prophétie se réalise ». Lumière.
9. La Transfiguration
Pendant qu’il priait, son visage apparut tout autre, ses vêtements devinrent d’une blancheur éclatante.
Une montagne en Galilée. Jésus, Simon, Jacques et Jean. Et soudain Jésus qui change. Une autre réalité qui recouvre la montagne. Et soudain, à nouveau, rien que la montagne et Jésus, seul. Un rêve ? Lumière.
10. L’Eucharistie
Puis il prit du pain ; après avoir rendu grâce, il le rompit et le leur donna, en disant : « Ceci est mon corps, donné pour vous. Faites cela en mémoire de moi. »
Le premier étage d’une maison dans la ville de Jérusalem toute agitée car la grande fête approche. Un repas entre amis. Et le don de Jésus à tous ceux qui lui sont donnés par le Père. Lumière.


C. Mystères douloureux

11. Gethsémani
Saisi d’angoisse, Jésus priait avec encore plus d’ardeur.
Un jardin au-dessus de Jérusalem. Une nuit sans étoiles. Un homme, Jésus, qui voit arriver une nuit plus noire encore. Il sait qu’il aura à la traverser, seul. Douleur.
12. La flagellation
Alors Pilate ordonna d’emmener Jésus et de le frapper à coups de fouet.
Jérusalem. Une prison. Un homme, Jésus, attaché, fouetté par d’autres hommes. Rien que de très banal : la cruauté des hommes, le pouvoir déshumanisant et la dignité du faible piétinée. Douleur.
13. Le couronnement d’épines
Les soldats tressèrent une couronne avec des branches épineuses et la posèrent sur la tête de Jésus ; ils le revêtirent aussi d’un manteau rouge.
Jérusalem. Une prison. Un homme, Jésus, travesti par une soldatesque qui se repaît d’abuser de cet homme. Douleur.
14. Le portement de croix
Celui-ci dut porter lui-même sa croix pour sortir de la ville et aller à un endroit appelé « le lieu du Crâne » - qu’on nomme « Golgotha » en hébreu - .
Jérusalem. Des rues animées, bruyantes, qui remarquent à peine l’homme Jésus emmené à l’extérieur. Douleur de Marie sa mère. Douleur.
15. La crucifixion
C’est là que les soldats clouèrent Jésus sur la croix.
Golgotha, une colline en dehors de Jérusalem. Plantées dessus, trois croix avec au centre Jésus. Une agonie qui dure. Une dernière parole. Il expire. C’est fini. Cœur transpercé de Marie sa mère. Douleur.


D. Mystères glorieux

16. La Résurrection
Elles entrèrent, mais ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus.
Jérusalem. Une pierre roulée de côté. Un tombeau vide. Et le Maître est là. Soudain. Maintenant. Ici. Présence irrésistible, incontestable. Gloire d’une chair qui ne peut plus que vivre.
17. L’Ascension
« Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? Jésus, qui a été enlevé du milieu de vous, reviendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel. »
Un endroit désert en Judée. Le Maître s’en va vers celui que l »on nomme le Dieu d’Israël et que lui appelle son Père. Gloire d’une chair d’homme qui se tient à l’intime de Dieu.
18. La Pentecôte
Déconcertés, émerveillés, ils disaient : « Ces hommes qui parlent ne sont-ils pas tous des Galiléens ?
Jérusalem. Une maison. Une salle à l’étage. Des disciples du Maître en prière. Marie est avec eux. Soudain, un craquement comme un coup de vent - mais il n’y a pas de vent. Gloire du souffle de Dieu qui remplit la maison de prière.
19. L’Assomption.
"et moi, quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes. »
Éphèse. La maison de Jean. Marie ferme les yeux. Elle les rouvre : son Fils est là, il l’accueille dans ses bras.
20. Le couronnement de la Vierge
Un signe grandiose apparut dans le ciel : une Femme, ayant le soleil pour manteau, la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles.
Le Ciel. Marie et autour d’elle les saints, et saint Joseph. Ils s’agenouillent, elle s’agenouille. Elle est couronnée. Sainte Marie, Mère de Dieu, toi qui te tiens auprès de ton Fils dans la gloire, prie pour nous pécheurs.

© esperer-isshoni.info, octobre 2014

[1Jean-Paul II a promulgué le chapelet de la vie publique de Jésus le 16 octobre 2002 dans la lettre apostolique : Rosarium Virginis Mariae.

[2Pour mémoire, voici une formulation possible de l’Ave Maria :

Je vous salue, Marie, pleine de grâces,
le Seigneur est avec vous,
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
et Jésus votre enfant est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.

[3Je cite leur page de présentation sur Internet :

Une équipe se réunit en moyenne une fois par mois, chez l’un de ses membres, pour prier ensemble. La prière du Rosaire, mais aussi lecture et méditation d’un texte de la Bible, partages, prière pour le monde, pour nos proches, etc.

Nées en 1955 pour rejoindre les personnes éloignées de l’Église, les Équipes du Rosaire se trouvent en plein accord avec le souci des évêques de proposer la foi dans la société actuelle.

Ce qui anime les Équipes du Rosaire c’est la passion de l’Évangile et le salut des hommes. Avec le partage de la Parole et la réponse à l’isolement des gens, les Équipes du Rosaire participent à la nouvelle évangélisation. Ce partage de la Parole et de la fraternité transforme littéralement des vies et retisse la communauté humaine et ecclésiale.

[4la clausule est une insertion facultative après "et Jésus, [clausule], le fruit de vos entrailles, est béni".
La clausule permet de rappeler à l’intérieur de l’Ave Maria le mystère en train d’être médité.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 377 / 87743

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Quand le chrétien parle l’homme  Suivre la vie du site Art de vivre chrétien   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License