Esperer-isshoni.info

Le taoïsme - Une chronologie

lundi 16 février 2015 par Franck


Époque mythique

Premier couple mythique de Fuxi 伏犧 et sa sœur Nuwa 女媧, à l’origine des êtres humains (en Chine).
Fuxi et Nuwa font partie des "Trois augustes" 三皇 sānhuáng avec Shennong 神農.
Fuxi aurait inventé le système des trigrammes (八卦 bāgùa), décrit dans l’ordre de la « succession du Ciel antérieur » 先天八卦 xian tian bagua
L’ "Empereur jaune" 黄帝 Huáng Dì aurait régné de -2697 à -2597 av. J.C.

Dynastie Xia 夏朝 (-2205-1570 av. J.C.)

Yu le Grand 大禹 (-2297 ; -2197 av. J.C.) aurait fondé la dynastie Xia 夏朝 (-2205-1570). Il est censé avoir réussi à maîtriser les fleuves de Chine. Il aurait fait compiler le premier livre des Mutations Yi jing 易经. Il est crédité d’avoir exécuté la danse extatique portant le nom de "pas de Yu"

Dynastie Shang 商朝 (1570 av. J.-C. – 1045 av. J.-C)

Le deuxième livre des Mutations aurait été produit sous la dynastie Shang

Dynastie des Zhou 周朝 (-1045 – -256 av. J.C.) , troisième dynastie chinoise d’après la tradition.

Le roi Wen des Zhou 周文王 (1152-1056 av. J.C.) serait à l’origine des trigrammes disposés selon la « succession postérieure » 后天 - 後天 houtian [1].
Sous la dynastie Zhou, un troisième livre des Mutations, Yi jing 易經, est rédigé. Il est le seul existant sur les trois livres des Mutations connus.
9e siècle av. J.C. Le roi Zhou Mu Wang 周穆王 aurait découvert le palais de Jade de l’"Empereur Jaune" Huang Di 黄帝) (-2698/-2597), sur les monts Kunlun 崑崙山. Là, il aurait rencontré la Reine mère de l’Ouest, Xi Wang M u西王母.
6e s. av. JC Laozi 老子 aurait transmis le Daode jing 道德經 à Guanling Yin Xi (關令尹喜) - « gardien de la passe » - à la Passe de l’Ouest [2]. Le livre est traditionnellement divisé en deux parties depuis Wang Bi (226-249 ap.J.C.) : la Voie 道 (chapitres 1 à 37) et la Vertu 德 (chap. 38 à 81). Il est réputé faire 5 000 caractères. Il est aussi réputé être le seul livre de sagesse à avoir été traduit du chinois en sanskrit
5esiècle Lie Yukou 列禦寇, encore appelé Lie Zi 列子 aurait écrit le Liezi, l’un des trois classiques taoïstes [3].

-475 à -211 av. J.C. : période des Royaumes combattants

4esiècle av. JC Zhuangzi 莊子 dans l’actuel Henan écrit son livre éponyme, le Zhuangzi , complété aux III et II e siècles av. JC. Les sept premiers chapitres dits « chapitres intérieurs » neipian 內篇, probablement de lui, ne font pas référence à Laozi et au Daode jing.
-221 Qin Shi Huangdi 秦始皇 (mort en -210 av. J.C.) devient le premier empereur de Chine

206 av JC à 8 ap. JC : dynastie des Han antérieurs 前漢 ou Han occidentaux 西漢

- 206 av. J.C. prise du pouvoir par Liu Bang, fondateur de la dynastie des Han漢朝.
formation du courant Huang-Lao 黃老, associant l’Empereur Jaune Huangdi 黄帝, souverain civilisateur mythique [4]- et Laozi.
Du deuxième au premier siècle av. JC. système dit « des cinq phases [5] »wuxing 五行.
Les 5 phases peuvent être énoncées dans un cycle « maternel » de génération 生 shēng  : bois -> feu -> terre -> métal -> eau -> bois. Les 5 phases peuvent aussi être énoncées dans un cycle « paternel » de régulation 剋, ou de "conquête" 勝 : bois -> terre -> eau -> feu -> métal -> bois [6] [7].
-102 av. J.C. Liu An 劉安 met fin à ses jours pour avoir été accusé de complot. Il a dirigé l’édition du Huainanzi 淮南子 présenté à l’Empereur Wudi en -139. Cet ouvrage encyclopédique contenait en particulier des textes taoïstes.
-141 av. J.C. Règne du septième empereur Han Wudi 漢武帝 (156-87 av. J.C.) qui durera 54 ans. Wudi promeut le confucianisme mais il soutient aussi l’alchimie externe waidan 外丹 du "maître de recette" fangshi 方士 (Li Shaojun 李少君 : celui-ci veut créer de la vaisselle en or alchimique, qui transmettrait ses vertus aux aliments et allongerait ainsi la vie de l’empereur [8].
-91 av. JC. Sima Qian 司馬遷 (145 av. J.-C.-86 av. J.-C.) écrit l’histoire officielle des Han dans les "Mémoires historiques" Shǐjì 史記 en remontant jusqu’à l’Empereur jaune 黄帝 Huáng Dì

25 à 220 ap. JC. : Han postérieurs 後漢, appelés aussi Han orientaux 東漢 .

2e siècle Lao Zi est divinisé sous le nom de "Très haut seigneur Lao " Taishang laojun 太上老君 [9]
142 ap. J.C. Zhang Daoling 張道陵 reçoit une révélation de Lao Zi qui l’institue comme le premier "Maître céleste" tiānshī 天師 de la Voie des Maîtres célestes Tianshidao 天師道, appelée aussi Voie de l’Unité orthodoxe Zhengyi 正一道 [10]
Lao Zi transmet à Zhang Daoling un diagramme cosmologique et un registre répértoriant le nom des énergies [11]. Il aurait aussi reçu une épée pour exorciser les démons, un sceau et une lettre de jade lui permettant d’accéder aux différents niveaux célestes [12].
142 Wei Boyang 魏伯陽 aurait décrit la composition de la poudre à canon. Il a écrit l’ "alliance des trois selon le livre des Mutations" Zhouyi cantong qi 周易參同契, traité devenu un classique de l’alchimie externe [13].
184 ap. J.C. Insurrection paysanne emmenée par les "Turbans jaunes" huang jin 黃巾, fondés par Zhang Jiao 張角 de la "Voie de la grande paix" Taiping dao 太平道. Ce mouvement, bien qu’écrasé, est réputé avoir contribué à la chute de la dynastie Han

220-280 ap. J.C. : Trois royaumes sanguo 三國 [14]


265–420 ap. J.C. : dynastie Jin 晉

Vers 300 "Classique de la conversion des barbares" Huahujing, 化胡經 apocryphe attribué à Lao Zi qui le montre allant en Inde pour fonder le bouddhisme
343 mort du maître Ge Hong 葛洪 (283-343). Il a écrit le « Maître qui embrasse la simplicité » Baopuzi 抱樸子, traité d’alchimie externe et interne dans sa partie ésotérique
Entre 364 et 375 révélations faites au medium Yang Xi 楊羲 [15] qui fonde l’école de la "Pureté supérieure" Shangqing 上清 appelée aussi Mao chan 茅山. Cette école est basée sur des visualisations "énergétisantes" du corps humain. Le fondateur de l’école serait en pratique Tao Hongjing 陶弘景 (456 -536).
Vers 400 Ge Chaofu fonde l’école des "Révélations du Joyau merveilleux" Lingbao, 靈寶派.

420-589 : dynasties du Nord et du Sud Nánběicháo 南北朝

467 Lu Xiujing 陸修靜 (406-477) opère un tri et compile le canon Daozang 道藏 dit "canon des trois grottes" Sandong jingshu mulu 三洞經書目錄 à partir des nombreuses révélations mediumniques de l’époque. Le canon sera complété au 7e siècle par les textes anciens dont le Daodejin et le Zhuangzi [16]
504 Proscription impériale du taoïsme, renouvelée ensuite à plusieurs reprises. L’école de la Pureté supérieure Shangqing 上清 y échappe grâce aux bonnes relations de Tao Hongjing 陶弘景 (456 -536) avec l’empereur bouddhiste Wudi 武帝 des Liang 梁朝 (502-557).

581-618 : Dynastie Sui


618-907 : Dynastie des Tang 唐

732 L’empereur Tang Xuanzong (685-762), initié dans l’école de la Pureté Supérieure Shangqing, impose le culte de Laozi dans les temples impériaux.
Les Tang considèrent que Lao Zi est leur ancêtre
 ? Sima Chengzhen 司馬承禎 (647-735) [17], patriarche de l’école de la Pureté Supérieure Shangqing, écrit le "Traité de l’assise et de l’oubli" zuowanglun 坐 忘 論.
Il est l’ami et le maître du poète Li Bo 李白 (701-762).
796 naissance supposée de 呂洞賓Lü Dongbin, alchimiste taoïste légendaire, représenté avec une épée dont il se sert pour exorciser, les démons.
Lü Dongbin se serait converti au taoïsme suite à un rêve rapporté sous le nom du « Rêve du millet jaune » [18]. Lü Dongbin aurait eu pour maître Zhongli Quan 鐘離權 ou 鐘离權, l’un des 8 immortels Baxian 八仙
820 Mort de l’empereur Tang Xianzon 唐憲宗 par empoisonnement attribué à un elixir d’immortalité.
845 Édit contre les manichéens, les bouddhistes et les nestoriens de l’empereur Tang Wuzong 唐武宗 (814-846).
Sa santé empire alors qu’il absorbe des pilules d’immortalité produites par l’alchimie externe taoïste
859 mort de l’empereur Tang Xuanzong唐宣宗 (810-859). Sa mort aurait été précipitée par l’ingestion de pilules d’immortalité taoïstes.

960-1279 : dynastie Song宋朝 [19]

1159 Wang Chongyang (王重陽 (1113-1170) dit avoir reçu des révélations de la part des immortels.
Il fonde l’école de la "Perfection de l’Authenticité" Quanzhen 全真道 dans la Chine du Nord des Jin金朝. Il institue le monastère avec célibat des religieux. Il préconise l’alchimie interne (« cinabre interne »內丹 par opposition au « cinabre externe » 外丹 waidan) pour atteindre l’immortalité.

1271 -1368 : dynastie mongole des Yuan 元朝 [20]

1281 Le Khan mongol Khubilaï ordonne de détruire par le feu les écrits taoïstes, excepté le Daode jing

1368-1644 : Dynastie des Ming 明朝

1445 sous l’empereur Ming Yongle, recension définitive Ming du canon taoïste sous le nom de Zhengtong Daozang 正統道藏), comportant 1 464 textes [21]

1644-1911 : dynastie des Qing 清朝

1680 mort de Wang Changyue王常月 de la branche dite du « Portail du dragon » longmen 龍門 du Quanzhen, qui a relancé son école. Il a déconseillé la recherche d’une existence terrestre sans fin, car, selon lui, l’on devient alors un démon et non un immortel.
1842 Stanislas Julien traduit le Tao te King en français pour la première fois
1930 sous la direction de Zhang Tianran 張天然 (1889-1947), expansion « la Voie de l’unité reliant toutes choses » Yiguandao一貫道, [22] [23], syncrétisme millénariste empruntant aux « trois doctrines spirituelles » 三教 sanjiao, bouddhisme, taoïsme et confucianisme.
Troisième mouvement religieux de Taïwan, ce nouveau mouvement religieux (N.M.R.) est centré sur la divinité de la « Mère ancienne non née » 無生老母 Wúshēng Lǎomǔ ou aussi無極母 Wuji mu « la Mère sans faîte »[Vor article pré-cité de Sébastien Billioud.
Voir aussi : article Wikipedia « Yiguandao » en anglais
]], personnification du Dao, de la Voie.
1950 Interdiction en Chine continentale et à Taïwan du Yiguandao qui sera légalisé à Taïwan en 1987
1954 fondation de l’Association nationale du taoïsme 中國道教協會 Zhōngguó Dàojiào Xiéhuì, sans lendemain.
1958-1960 Mao Zedong 毛澤東 lance la politique économique du « Grand bond en avant » 大躍進. Selon des études démographiques, cette politique aurait entraîné la mort de faim de plusieurs dizaines de millions de personnes.
1966-1976 "Révolution culturelle" 文革 wéngé [24] avec interdiction de toute activité religieuse.
1973 découverte à Mawangdui (près de Changsha, Hunan) de trois tombes dont une scellée en 168 av. J.C. Découverte d’une version incomplète du Daodejing datée entre -200 et – 170 avant J.C., la partie sur la Vertu précédant celle sur la Voie
1976 mort de Mao Zedong le 9 septembre, arrestation de la Bande des Quatre 四人幫 en octobre, réhabilitation de Deng Xiaoping鄧小平 (1904-1997).
vers 1980 Autorisation de 5 religions : islam, protestantisme, catholicisme, bouddhisme, taoïsme
1980 mai troisième assemblée nationale de l’association taoïste chinoise中國道教協會 Zhōngguó Dàojiào Xiéhuì.
1982 Christopher Shipper, inité par des prêtres taoïstes à Taïwan, écrit Le corps taoïste. [25]
1984 le temple Baiyun Guan est rouvert au public [26]. Il accueille une quarantaine d’élèves chaque année, pour le Quanzhen ou le Zhengyi.
1989 légalisation à Taïwan du NMR Yiguandao fondé en 1930
1989 ordinations de Maîtres du Dao daoshi 道士 de l’école du Quanzhen, autorisées par le gouvernement
1991 Isabelle Robinet publie : « Histoire du taoïsme – des origines au XIVe siècle »
1993 tombes avec une version du Daode jin avant 300 av. J.C. à Guodian (Hubei)

esperer-isshoni.info – février 2015

[1
Dispositions des trigrammes (d’après l’article en japonais dans Wikipedia

Tableau des correspondances pour les 8 trigrammes (tiré de l’article en japonais dans Wikipedia - voir aussi l’article correspondant en français)

八卦 Nom du trigramme 卦名 Prononciation japonaise 和訓 Nature 自然 Qualité 性情 Famille 家族 Corps 身体 Direction 方位
乾 ken Inui Ciel 天 Force 健 Père 父 Cou 首 N.O. 西北
坤 kun Hitsuji saru Terre 地 Adaptabilité 順 Mère 母 Ventre 腹 S.O. 西南
震 zhen Shin Tonnerre 雷 Mouvement 動 Fils aîné 長男 Pieds 足 Est 東
巽 xun Tatsumi Vent 風 Pénétration 入 Fille aînée 長女 Cuisse 股 S.E. 東南
坎・戡 kan Kita Eau 水 Enfoncer 陥 Fils cadet 中男 Oreille 耳 Nord 北
離 li Ri Feu 火 Éclat 麗 Fille cadette 中女 Œil 目 Sud 南
艮 gen Ushitora Montagne 山 Calme 止 Benjamin 少男 Main 手 N.E. 東北
兌 dui da Lac 沢 Joie 悦 Benjamine 少女 Bouche 口 Ouest 西

.

[2L’ouvrage aurait plutôt été écrit entre la fin du 4e et le début du 3e s. avant J.C.

[3L’ouvrage aurait plutôt été écrit entre le 2e siècle avant J.C. et le 3e s. après J.C.

[4non mentionné dans le Classique [confucéen] des documents

[5ou « cinq agents », afin d’éviter la traduction « cinq éléments » qui renvoie à la philosophie grecque sans rendre compte de l’aspect dynamique du caractère 行

[6Zōu Yǎn 鄒衍 (-305 environ-240 av J.C.) aurait inventé le cycle "paternel" tandis que Liu Xiang 劉向 (77- 6 av. J.C.) aurait inventé le cycle "maternel".

Tableau des cycles de génération et de contrôle des cinq phases, d’après l’article 五行思想 (japonais) dans Wikipedia

La théorie des 5 phases établit un système de correspondances englobant le monde naturel (saisons, points cardinaux) et le monde social (goûts, vertus confucéennes, dynasties).
Ci-dessous un tableau des correspondances dressé à partir de l’article "Wuxing" (français) et l’article 五行思想 (japonais) dans Wikipedia :

Agent五行 Bois 木 Feu 火 Terre 土, Métal 金 Eau 水
Couleur 五色 Bleu Vert青 Rouge朱 Jaune黃 Blanc白 Noire玄
Goût 五味 Acide 酸 Amer 苦 Sucré 甘 âcre 辛 Salé 鹹
Animal 五獣 Dragon azur 青龍 Oiseau vermillon 朱雀 Licorne jaune 黃麟 Tigre blanc 白虎 Tortue noire 玄武
Point cardinal 五方 Est 東 Sud 南 Centre 中 Ouest 西 Nord 北
Saison 五時 Printemps 春 Eté 夏 Inter-saisons (tous les trois mois) 土用 Automne 秋 Hiver 冬
Céréale 五穀 haricots 麻・胡麻 blé 麦 riz 米 millet 黍 soja 大豆
Viscère plein 五臓 Foie 肝 Cœur 心(心包) Rate 脾 Poumon 肺 Rein 腎
Sens 五官 Œil 目 Langue 舌 Bouche 口 Nez 鼻 Oreille 耳
Vertu (confucéenne) 五常(五徳) Vertu d’humanité 仁 Bienséance, rites 禮 -礼 Confiance 信 Justice 義 Discernement 智

.

[7Les 5 "phases" se retrouvent dans le calendrier chinois construit sur un cycle de 60 ans.
Ce cycle de 60 ans, appelé "tiges et branches" 干支 gānzhī repose sur la combinaison de 10 "tiges célestes" 天干 tiāngān et de 12 "branches terrestres" 地支 dìzhī - les 60 combinaisons correspondant au Plus petit commun multiple (PPCM) de 10 et 12.
Chacune des cinq "phases" est associée à deux "tiges célestes" successives. Les 5 "phases" figurent dans l’ordre "maternel".

Les 10 « tiges célestes » 天干

Rang Caractère chinois Prononciation Polarité Phase
1 jiǎ Yang bois
2 Yin bois
3 bǐng Yang feu
4 dīng Yin feu
5 Yang terre
6 Yin terre
7 gēng Yang métal
8 xīn Yin métal
9 rén Yang eau
10 guǐ Yin eau

Les 12 « branches terrestres » 十二支 shí’èrzhī

Branche terrestre Chinois Japonais Zodiaque chinois Heures du jour
ne Rat (鼠) 23:00 à 1:00
chǒu ushi Boeuf (牛) 1:00 à 3:00
yín tora Tigre (虎) 3:00 à 5:00
mǎo u Lapin (兔) 5:00 à 7:00
chén tatsu Dragon (龍) 7:00 à 9:00
mi Serpent (蛇) 9:00 à 11:00
uma Cheval (馬) 11:00 à 13:00
wèi hitsuji Mouton (羊) 13:00 à 15:00
shēn saru Singe (猴) 15:00 à 17:00
yǒu tori Coq (雞) 17:00 à 19:00
inu Chien (狗) 19:00 à 21:00
hài i Cochon (豬) 21:00 à 23:00

Application du cycle sexagésimal à notre époque
Dans les particularités de l’année, l’animal provient de la "branche terrestre", la polarité et la phase proviennent de la "tige céleste".

Tige Branche Année (en fait il s’agit d’années lunaires)
A à J Caractère chinois 1 à 12 Caractère chinois Année Nom chinois de l’année Particularités de l’année
A 1 1984 jiǎ-zǐ Yang-bois/Rat
B 2 1985 yǐ-chǒu Yin-bois/Bœuf
C 3 1986 bǐng-yín Yang-feu/Tigre
D 4 1987 dīng-mǎo Yin-feu/Lapin
E 5 1988 wù-chén Yang-terre/Dragon
F 6 1989 jǐ-sì Yin-terre/Serpent
G 7 1990 gēng-wǔ Yang-métal/Cheval
H 8 1991 xīn-wèi Yin-métal/Mouton
I 9 1992 rén-shēn Yang-eau/Singe
J 10 1993 guǐ-yǒu Yin-eau/Coq
A 11 1994 jiǎ-xū Yang-bois/Chien
B 12 1995 yǐ-hài Yin-bois/Cochon
C 1 1996 bǐng-zǐ Yang-feu/Rat
D 2 1997 dīng-chǒu Yin-feu/Bœuf
E 3 1998 wù-yín Yang-terre/Tigre
F 4 1999 jǐ-mǎo Yin-terre/Lapin
G 5 2000 gēng-chén Yang-métal/Dragon
H 6 2001 xīn-sì Yin-métal/Serpent
I 7 2002 rén-wǔ Yang-eau/Cheval
J 8 2003 guǐ-wèi Yin-eau/Mouton
A 9 2004 jiǎ-shēn Yang-bois/Singe
B 10 2005 yǐ-yǒu Yin-bois/Coq
C 11 2006 bǐng-xū Yang-feu/Chien
D 12 2007 dīng-hài Yin-feu/Cochon
E 1 2008 wù-zǐ Yang-terre/Rat
F 2 2009 jǐ-chǒu Yin-terre/Bœuf
G 3 2010 gēng-yín Yang-métal/Tigre
H 4 2011 xīn-mǎo Yin-métal/Lapin
I 5 2012 rén-chén Yang-eau/Dragon
J 6 2013 guǐ-sì Yin-eau/Serpent
A 7 2014 jiǎ-wǔ Yang-bois/Cheval
B 8 2015 yǐ-wèi Yin-bois/Mouton
C 9 2016 bǐng-shēn Yang-feu/Singe
D 10 2017 dīng-yǒu Yin-feu/Coq
E 11 2018 wù-xū Yang-terre/Chien
F 12 2019 jǐ-hài Yin-terre/Cochon
G 1 2020 gēng-zǐ Yang-métal/Rat
H 2 2021 xīn-chǒu Yin-métal/Bœuf
I 3 2022 rén-yín Yang-eau/Tigre
J 4 2023 guǐ-mǎo Yin-eau/Lapin
A 5 2024 jiǎ-chén Yang-bois/Dragon
B 6 2025 yǐ-sì Yin-bois/Serpent
C 7 2026 bǐng-wǔ Yang-feu/Cheval
D 8 2027 dīng-wèi Yin-feu/Mouton
E 9 2028 wù-shēn Yang-terre/Singe
F 10 2029 jǐ-yǒu Yin-terre/Coq
G 11 2030 gēng-xū Yang-métal/Chien
H 12 2031 xīn-hài Yin-métal/Cochon
I 1 2032 rén-zǐ Yang-eau/Rat
J 2 2033 guǐ-chǒu Yin-eau/Bœuf
A 3 2034 jiǎ-yín Yang-bois/Tigre
B 4 2035 yǐ-mǎo Yin-bois/Lapin
C 5 2036 bǐng-chén Yang-feu/Dragon
D 6 2037 dīng-sì Yin-feu/Serpent
E 7 2038 wù-wǔ Yang-terre/Cheval
F 8 2039 jǐ-wèi Yin-terre/Mouton
G 9 2040 gēng-shēn Yang-métal/Singe
H 10 2041 xīn-yǒu Yin-métal/Coq
I 11 2042 rén-xū Yang-eau/Chien
J 12 2043 guǐ-hài Yin-eau/Cochon

Voir http://en.wikipedia.org/wiki/Earthly_Branches et aussi http://en.wikipedia.org/wiki/Sexagenary_cycle

[8The Encyclopedia of Taoïsme, article de Fabrizio Pregadio

[9Il est le troisième membre de la triade des "Trois purs", les divinités taoïstes les plus élevées dans la hiérarchie, le premier étant le "Vénéré céleste du commencement originel" 元始天尊 qui règne sur le ciel "Pureté de jade" 玉清, tenant en main une perle, le second étant "Vénéré céleste du trésor spirituel" 靈寶天尊 qui règne sur le ciel "Pureté supérieure" 上清, tenant à la main le sceptre de jade ruyi (littéralement "à votre guise") 如意. Voir article "Trois purs" dans Wikipedia

[10La charge de Maître céleste, héréditaire, est actuellement assumée par le 64e Maître céleste à Taïwan, Zhang Yuan 張源.

[11Kristofer Schipper dans Encyclopédie des religions, Encyclopedia Universalis, Éditions France Loisir, février 2003, p.413

[12Zhang daolin diffuse une méthode de guérison par un sacrifice au Ciel, à la Terre et à l’Eau accompagné d’un acte d’aveu des fautes adressé spécifiquement à chacun des « Trois Officiers » 三官 sanguan.
Les trois officiers célestes sont :

  1. l’officier du Ciel 天官 Tianguan il descend les quinzième jours du premier mois lunaire sur terre pour bénir ou non les hommes en fonction de leur conduite ;
  2. l’officier de la Terre 地官 Diguan vient sur terre les quinzième jours du septième mois lunaire pour absoudre les fautes ;
  3. l’officier de l’eau 水官 Shuiguan vient sur terre les quinzième jours du dixième mois et supprime les malheurs

[14Wei 魏, Wu 吳 et Shu 蜀

[15lui serait apparue l’immortelle Wei Huacun 魏華存 (252 - 334)laquelle aurait elle-même bénéficié en 288 des révélations de Wang Pao 王褒

[16La structure en trois grottes est la suivante d’après l’article Wikipedia "Canon taoïste" :

  • Grotte de l’authentique (Dòngzhēn 洞真) : elle contient des textes de la Grande Pureté shangqing entre autres
  • Grotte du mystère (Dòngxuán 洞玄) : textes du Joyau sacré lingbao) entre autres
  • Grotte de l’esprit (Dòngshén 洞神) : textes attribués à Laozi et d’autres sages, les Trois Augustes du Sanhuang jing (三皇經)
    [Voir aussi Gentelle, article « Le canon taoïste » de Caroline GYSS-VERMANDE]

[17connu aussi comme le "Reclus du Dao" Daoyin 道隐 et comme le "Maître du nuage blanc" Baiyunzi 白雲子

[18rapporté par Ma Zhiyuan 馬致遠 (env. 1250-1321) dans la pièce 黃粱夢

[191125, chute des Song du Nord

[20proclamée en 1271 par Kubilai Khan (1215-1294),petit-fils de Gengis Khan (v. 1160-1227)

[21Au début du 20e ne subsistait qu’un seul exemplaire complet qui sera réimprimé en 1926, le préservant ainsi (Kristofer Schipper dans Encyclopédie des religions déjà cité)

[23appelé aussi Zhenli Tiandao (真理天道 ou Tian dao天道, la « Voie céleste »

[24« grande révolution culturelle prolétarienne » 文化大革命

[25Voir BRUYN (de), Pierre-Henry, Le taoïsme, Chemins de découverte, Biblis, CNRS éditions, 2014, 282 p.

[26Voir EDA n°185