Esperer-isshoni.info

La vie consacrée - çà veut dire quoi ?

dimanche 17 mai 2015 par Phap

1§. En cette année de la vie consacrée (du 30/11/2014 au 02/02/2016), nous pouvons nous demander ce que signifie cette expression.

2§. Le code de droit canonique de 1983 stipule :

« La vie consacrée par la profession des conseils évangéliques est la forme de vie stable par laquelle des fidèles, suivant le Christ de plus près sous l’action de l’Esprit-Saint, se donnent totalement à Dieu aimé par-dessus tout, pour que, dédiés à un titre nouveau et particulier pour l’honneur de Dieu, pour la construction de l’Église et le salut du monde, ils parviennent à la perfection de la charité dans le service du Royaume de Dieu et, devenus signe lumineux dans l’Église, ils annoncent déjà la gloire céleste » [1] . »

3§. La définition met en relief la spécificité de la vie consacrée comme suite du Christ « de plus près », qui résulte de la profession des conseils évangéliques : pauvreté, chasteté, obéissance. À suivre le code de droit canonique, la vie consacrée concerne une partie des fidèles, mais non pas tous, les mettant ainsi à part à l’intérieur de l’Église.
Soulignons que cette mise à part s’inscrit dans le cadre du service commun à toute l’Église : selon notre lecture qui est critiquable, tout baptisé est dédié à l’honneur de Dieu, l’édification de l’Église et le salut du monde, de même que dans l’Ancien testament repris dans le Nouveau, tout juif, et pas seulement la classe sacerdotale, doit pratiquer le double commandement d’amour de manière totale (« tu aimeras le Seigneur ton Dieu de toute ta force, de toute ton âme et de tout ton esprit , et ton prochain comme toi-même »).

4§. Selon nous, le service et le don total de soi qu’il suppose ne sont pas l’apanage des membres des instituts de vie consacrée. Ce qui les distingue des autres membres de l’Église ’est la façon dont ils les vivent : leur suite du Christ se fait selon les conseils évangéliques déjà évoqués, qu’ils ont professés en Église.

5§. Nous tenons à cette précision qui permet d’inscrire la vie consacrée à l’intérieur de l’Église dans le cadre de la vocation de tout baptisé.
Nous retrouvons une loi fondamentale dans la Bible, à savoir que Dieu met à part quelques-uns, mais c’est pour le service de tous les autres :

  • l’être humain est choisi pour cultiver la création au nom de Dieu,
  • Abraham est choisi pour devenir bénédiction pour les nations,
  • le peuple d’Israël est choisi pour porter le nom du vrai Dieu auprès des autres nations,
  • enfin le Christ Jésus a été choisi pour le salut du monde.

6§. Il en va de même pour nous : ne tirons pas orgueil de ce que Dieu nous a choisis de manière spéciale, ne nous vantons pas du charisme dominicain qui nous anime, mais réjouissons-nous plutôt d’avoir été admis au service spécifique de la prédication, alors que nous sommes faibles et fragiles. Joie de voir la grâce de Dieu se répandre dans nos cœurs, joie de porter au monde « un trésor dans des vases d’argile [2] » – ce trésor, c’est l’eau jaillissant en vie éternelle, la Parole de Dieu vivante et vivifiante.

7§. Et ne minimisons pas l’appel à la suite du Christ dans la profession des conseils évangéliques, ne méprisons pas la "grâce de la prédication" qui nous a été donnée et qui nous consacre comme dominicains.
Nous avons à jouer un rôle propre dans le sein de l’Église, et cela suppose de nous laisser informer par l’art de vivre dominicain. C’est à ce prix que, à l’intérieur de l’Église, nous pourrons faire vibrer la Parole dans le monde pour qu’elle le transforme et le transfigure – et cela fera notre joie.

8§. « Oui, malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile » car « c’est une charge qui m’est confiée » s’exclamait Paul [3]. Et sans doute nous nous reconnaissons dans ce cri.

9§. Marie a accueilli la Parole en elle, elle l’a laissée résonner dans toutes les fibres de son être pour qu’elle donne du fruit. Concluons donc avec la Reine des Prêcheurs : « L’Ange apporta l’annonce à Marie, et elle conçut du Saint-Esprit… ».


© esperer-isshoni.info, mai 2015

[1Livre 2, 3° partie, section 1, titre 1 : “Normes communes à tous les instituts de vie consacrée”, Can. 573 - § 1. Voir http://www.vatican.va/archive/FRA0037/

[22 Cor 4,7

[31 Cor 9,16


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 131 / 87743

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Quand le chrétien parle l’homme  Suivre la vie du site Art de vivre chrétien   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License