Esperer-isshoni.info

Prédication – Preaching - Le déshonneur de Dieu, c’est l’homme jeté à terre - God’s dishonor : the man cast on the ground.

lundi 11 juillet 2016 par Phap

Voir Luc 10, 25-37 - Luke 10 : 25-37


- Chers frères et sœurs, aujourd’hui, quinzième dimanche du temps ordinaire de l’an de grâce 2016 [1], nous entendons la parabole du samaritain. Le samaritain l’emporte sur le prêtre et le lévite pour le commandement de l’amour du prochain. Et pourquoi l’emporte-t-il, mes frères, mes sœurs ? Dear brothers and sisters, today, fiftteenth Sunday of the ordinary time in the year of grace 2016 [2], we hear about the parable of the Samaritan. As far as the command of the love of the neighbour is concerned, the Samaritan is winning over the priest and the levite ? Why is he winning ?
Le prêtre et le lévite voient le malheureux étendu par terre et passent leur chemin. Le samaritain voit exactement la même chose qu’eux mais lui, par contre, ne passe pas son chemin. Pourquoi ne passe-t-il pas son chemin ? Parce son cœur est ému de miséricorde. Voilà ce que veut Dieu, voilà ce qui lui plaît le plus. The priest and the levite see the wretched man lying on the ground and they just walk away. The Samaritan sees exactly the same thing but he on the contrary doesn’t walk away. Why doesn’t he walk away ? Because his heart is moved by mercy. This is what God wants, this is what pleases him most.
- Il n’y a pas qu’à Dieu que la miséricorde plaît, elle plaît aussi à l’humanité toute entière qui regarde l’homme incapable de miséricorde comme un personnage détestable, sinon comme un monstre. La grande histoire a gardé la trace de puissants qui ont exercé leur pouvoir sans miséricorde, et leur mémoire n’est pas chérie. Mercy pleases not only God but also the whole mankind which considers a man impervious to mercy a loathsome person if not a monster. The history keeps track of powerful men who have exercised their power without mercy and their memory is not cherished.
On en a un exemple dans la Bible avec Pharaon qui entreprend l’extermination des Hébreux. Le cœur ne peut que se serrer à entendre un programme qui n’arrête pas de ressurgir ici et là envers les minorités. Si c’est cela l’humanité, mérite-t-elle de vivre ? et si on est chrétien, on peut se demander si l’humanité vaut la peine que Dieu envoie son Fils sur la terre pour elle ? We can find an example in the Bible with Pharaoh who aimed at exterminating the Hebrews. The heart cannot prevent from aching when hearing such a program which is periodically activated here and there against defenseless minorities. If this is what manking is all about, does it deserve to live ? And as Christians we wonder if it is worth God sending his Son for its sake ?
Il est heureux que la même Bible nous donne en contrepoint de Pharaon l’exemple de sa fille : elle voit un bébé hébreu à la dérive sur le Nil, elle en a pitié – elle en a pitié - et elle le sauve. Cette femme a désobéi à la loi inhumaine de son père, et ce faisant, elle a sauvé l’honneur de l’Égypte – non, ce n’est pas assez de dire cela : elle a sauvé l’honneur de l’humanité, voilà ce qu’il faut dire. Elle nous plaît, et elle est chérie par Dieu. Happily for us, we hear about the counterpoint example of Pharaoh’s daughter in this very same Bible. She sees an Hebrew baby drifting on the Nile, she feels pity for him – she feels pity for him – and she saves him. This woman desobeyed her father’s inhuman law and in so doing, she saved the honor of Egypt – no, this is not enough, she saved the honor of mankind. We like her and I have no doubt God cherishes her.
- La miséricorde, un sentiment humain universel que Dieu éprouve lui aussi : la Bible nous le dit, Dieu a souci du pauvre qui a froid la nuit parce qu’on a gardé son manteau en gage, qui a faim parce qu’on a gardé son salaire de la journée. Dieu a souci de la veuve qui perd son procès contre un homme avec des connexions parce que la justice a été soudoyée. Dieu a souci de l’étranger immigré dont on a enlevé le passeport et qu’on asservit. Mercy is a universel human feeling but it is also a divine feeling : the Bible tells us that God cares for the poor shivering from cold during the night because his coat was kept as a security, God cares for the poor suffering from hunger because his daily wage was not paid. God cares for the widow who has lost her trial against a well-connected man because the judge was bribed. God cares for the immigrant stranger whose passport was taken away and who is enslaved by his employee.
Selon moi, Dieu éprouve une autre miséricorde, celle-là moins évidente pour nous : la miséricorde pour le lévite et le prêtre. Qu’est ce qui rend si malade le cœur humain, qu’est-ce qui le pétrifie au point de devenir incapable de palpiter au malheur, à l’injustice qui s’abattent sur l’autre, proche ou lointain ? According to me, God feels another kind of mercy which is less obvious for us : the mercy for the levite and the priest. What on earth sickens the human heart ? what hardens it to the point of unabling it to feel sympathy for someone cast on the ground by injustice and infortune ?
Qu’est-ce qui fait qu’on continue sa route, qu’on passe son chemin ? Qu’est-ce qui fait que le riche ne voit pas le pauvre mourant de faim à sa porte, qu’est-ce qui anesthésie ses sens – alors il n’entend pas, il ne voit pas – et son cœur – alors il ne ressent pas ? What makes someone walk away ? What unables the rich to see the poor starving to death at his door ? What anesthetizes his senses – so that he doesn’t see, he doesn’t hear – and his heart – so that he doesn’t feel ?
Mes frères et sœurs, cette question-là, le pape François nous la pose, et je crois que Dieu aussi se la pose, et qu’il pleure sans doute de voir une partie de l’humanité s’engager dans une voie sans issue, une voie qui ne mène pas au bonheur, qui ne mène pas à la vie éternelle. Brothers and sisters, the Pope Franciscus is asking us this question, and I think God is asking himself the same question, and I guess seeing a part of manking walking down a dead end, a path which leads neither to happiness nor eternal life, makes him cry.
- Alors si tu aimes Dieu, tu ne peux pas ne pas porter son souci. Tu ne peux pas fermer les yeux sur ce que ton frère écrasé par terre attend de toi ; tu ne peux pas fermer les yeux sur ce que ne font pas le lévite et le prêtre à leur frère qui est ton frère. Then if you love God, you cannot prevent yourself from sharing his care. You cannot close your eyes on what your downtrodden brother is expecting from you ; you cannot close your eyes on what the levite and the priest don’t do for their and your brother.
Tu ne peux pas, je ne peux pas, nous ne le pouvons pas. Pourquoi ? Parce que Dieu, notre Dieu, celui que nous voulons aimer de tout notre être, ce Dieu là le premier ne le peut pas. You can’t, I can’t, we can’t. Why ? because God, our God, the God we have chosen to love with our whole being, this God can’t.
Face à une création rendue malade de jalousie et de défiance, Dieu, dans ces temps qui sont les derniers, nous manifeste sa miséricorde en ouvrant une ligne de crédit infinie à l’hospitalier qu’est l’Église. Facing a creation poisoned by envy and distrust, in our times which are the last ones, God shows his mercy by opening an infinite credit line to the hospital which is the Church.
Et quelle est cette ligne de crédit infinie, mes frères et sœurs ? C’est le côté ouvert du Christ sur la croix, d’où coulent le sang et l’eau. Oui, comme l’écrit notre pape François, le Christ est le visage de la miséricorde du Père. Brothers and sisters, what is this infinite credit line ? This is the opened side of Christ on the cross from which water and blood are flowing. Yes, Christ is the face of the Father’s mercy, like our pope Franciscus said.
- Je conclurai par une prière : My conclusion is a prayer :
« Seigneur, je t’aime et je veux un cœur toujours plus accordé au tien. Aussi rends mon cœur toujours plus capable d’éprouver la miséricorde comme toi tu l’éprouves et pour cela, donne-moi de voir le monde comme ton Fils le voit du haut de la croix. Amen ». « My Lord, I love you and I want a heart more and more atuned to yours. So please enable my heart to feel more and more the mercy the way you feel it and, for this, please give me to see the world as your Son sees it – from the top of the cross. Amen ».
[Merci au pape François qui a lancé l’année extraordinaire du jubilé de la Miséricorde. J’y vois une inspiration de l’Esprit Saint.] [Thanks to pope Franciscus for launching the extraordinay yeart of the Jubilee of Mercy. He was inspired by the Holy Spirit according to me.

© esperer-isshoni.info, juillet 2016
© fr. Franck Guyen op, juillet 2016


Luc 10, 25-37 - Luke 10:25-37

すると、ある律法の専門家が立ち上がり、イエスを試そうとして言った。「先生、何をしたら、永遠の命を受け継ぐことができるでしょうか。」 25 Et voici qu’un légiste se leva et lui dit, pour le mettre à l’épreuve : « Maître, que dois-je faire pour recevoir en partage la vie éternelle ? » 25 And, behold, a certain lawyer stood up, and tempted him, saying, Master, what shall I do to inherit eternal life ?
イエスが、「律法には何と書いてあるか。あなたはそれをどう読んでいるか」と言われると、 26 Jésus lui dit : « Dans la Loi qu’est-il écrit ? Comment lis-tu ? » 26 He said unto him, What is written in the law ? how readest thou ?
彼は答えた。「『心を尽くし、精神を尽くし、力を尽くし、思いを尽くして、あなたの神である主を愛しなさい、また、隣人を自分のように愛しなさい』とあります。」 27 Il lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ta pensée, et ton prochain comme toi-même. » 27 And he answering said, Thou shalt love the Lord thy God with all thy heart, and with all thy soul, and with all thy strength, and with all thy mind ; and thy neighbour as thyself.
イエスは言われた。「正しい答えだ。それを実行しなさい。そうすれば命が得られる。」 28 Jésus lui dit : « Tu as bien répondu. Fais cela et tu auras la vie. » 28 And he said unto him, Thou hast answered right : this do, and thou shalt live.
しかし、彼は自分を正当化しようとして、「では、わたしの隣人とはだれですか」と言った。 29 Mais lui, voulant montrer sa justice, dit à Jésus : « Et qui est mon prochain ? » 29 But he, willing to justify himself, said unto Jesus, And who is my neighbour ?
イエスはお答えになった。「ある人がエルサレムからエリコへ下って行く途中、追いはぎに襲われた。追いはぎはその人の服をはぎ取り、殴りつけ、半殺しにしたまま立ち去った。 30 Jésus reprit : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, il tomba sur des bandits qui, l’ayant dépouillé et roué de coups, s’en allèrent, le laissant à moitié mort. 30 And Jesus answering said, A certain man went down from Jerusalem to Jericho, and fell among thieves, which stripped him of his raiment, and wounded him, and departed, leaving him half dead.
ある祭司がたまたまその道を下って来たが、その人を見ると、道の向こう側を通って行った。 31 Il se trouva qu’un prêtre descendait par ce chemin ; il vit l’homme et passa à bonne distance. 31 And by chance there came down a certain priest that way : and when he saw him, he passed by on the other side
同じように、レビ人もその場所にやって来たが、その人を見ると、道の向こう側を通って行った。 32 Un lévite de même arriva en ce lieu ; il vit l’homme et passa à bonne distance. 32 And likewise a Levite, when he was at the place, came and looked on him, and passed by on the other side.
ところが、旅をしていたあるサマリア人は、そばに来ると、その人を見て憐れに思い、 33 Mais un Samaritain qui était en voyage arriva près de l’homme : il le vit et fut pris de pitié. 33 But a certain Samaritan, as he journeyed, came where he was : and when he saw him, he had compassion on him,
近寄って傷に油とぶどう酒を注ぎ、包帯をして、自分のろばに乗せ、宿屋に連れて行って介抱した。 34 Il s’approcha, banda ses plaies en y versant de l’huile et du vin, le chargea sur sa propre monture, le conduisit à une auberge et prit soin de lui. 34 And went to him, and bound up his wounds, pouring in oil and wine, and set him on his own beast, and brought him to an inn, and took care of him.
そして、翌日になると、デナリオン銀貨二枚を取り出し、宿屋の主人に渡して言った。『この人を介抱してください。費用がもっとかかったら、帰りがけに払います。』 35 Le lendemain, tirant deux pièces d’argent, il les donna à l’aubergiste et lui dit : ‹Prends soin de lui, et si tu dépenses quelque chose de plus, c’est moi qui te le rembourserai quand je repasserai.› 35 And on the morrow when he departed, he took out two pence, and gave them to the host, and said unto him, Take care of him ; and whatsoever thou spendest more, when I come again, I will repay thee.
さて、あなたはこの三人の中で、だれが追いはぎに襲われた人の隣人になったと思うか。」 36 Lequel des trois, à ton avis, s’est montré le prochain de l’homme qui était tombé sur les bandits ? » 36 Which now of these three, thinkest thou, was neighbour unto him that fell among the thieves ?
律法の専門家は言った。「その人を助けた人です。」そこで、イエスは言われた。「行って、あなたも同じようにしなさい。」 37 Le légiste répondit : « C’est celui qui a fait preuve de bonté envers lui. » Jésus lui dit : « Va et, toi aussi, fais de même. » 37 And he said, He that shewed mercy on him. Then said Jesus unto him, Go, and do thou likewise.

[1dimanche 10 juillet 2016

[2Sunday, the 10th of July, 2016


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 184 / 88144

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Quand le chrétien parle l’homme  Suivre la vie du site Prédication - Preaching   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License