Esperer-isshoni.info

prédication - Preaching - Quel souvenir laisserons-nous derrière nous ? What memory shall we leave behind us ?

lundi 17 octobre 2016 par Phap

Voir Luc 12,13-21 - Luke 12:13-21


Chers frères, chères sœurs, aujourd’hui, lundi 17 octobre 2016, pendant lequel nous faisons mémoire du martyre Ignace d’Antioche (35 ? – 107 ou 113 ?), je me pose la question suivante à la lecture de l’Évangile : qu’aurait dû faire cet homme riche dont les terres avaient si bien rapporté ? Dear brothers and sisters, today, Monday, the 17th of October, 2016, while we commemorate the martyr Ignatius of Antiochus (35 ? – 107 or 113 ?), I wonder what the rich man in the Gospel should have done ?
Je dirais qu’il aurait dû prendre une part du surplus et la consacrer aux pauvres de son village ; une autre part pour améliorer les conditions de travail de ses employés, pour leur donner une prime ; une autre pour l’entretien du Temple et des prêtres ; une autre pour les membres de sa famille qui ont moins bien réussi – il y a toujours un vilain petit canard dans la famille. I would say he should have dedicated a part of the surplus to the poor people of his village ; another part to improve the working conditions of his workers and to give them a bonus ; another part for the Temple and the priests ; another part for the less fortunate members of his family – there is always a ugly duckling in every family
Et bien sûr une part pour sa famille proche, son épouse, ses enfants et lui-même, pour qu’ils aient du bon temps : charité bien ordonnée commence par son cercle proche – çà n’est pas moi qui le dis, c’est le grand théologien Thomas d’Aquin. And of course he would have dedicated a part to his wife, his children and himself : charity begins at home – It isn’t me who says that, it is Thomas of Aquinas, the great theologian.
En bref, l’homme riche aurait dû rendre grâce à Dieu qui a béni son travail, à la terre qui a donné son fruit, aux hommes qui ont bien travaillé pour lui.
Il aurait dû faire de sa joie l’occasion pour beaucoup de se réjouir en même temps que lui.
In a nutshell, the rich man should have given thanks to God who has blessed his work, to the earth which has given its fruit, to the people who have served him well.
He should have cared for lot of people to be able to share his joy.
On peut penser à ces entreprises qui font de bons résultats mais qui ne servent que la joie des happy few, les actionnaires et les dirigeants. We may think about the companies whose good earnings are earmarked only for the joy of the happy few, the stockholders and the leaders.
Peut-être se disent-ils : « Chacun pour soi et Dieu pour tous », ou même : « Il n’y a pas de Dieu, et même s’il y en a un, il est tellement loin que çà ne compte pas, donc mangeons et buvons car demain nous mourrons » [1]. Maybe they think to themselves : "every man for himself and the devil take the hindmost” or even : “There is no God and even if there is one, he is so far away that it doesn’t matter so let us eat and drink because tomorrow we’ll die [2].
Ils incarnent alors la figure de l’insensé dans la Bible, celui qui ne connaît pas Dieu, qui ne sait pas qu’il aura à rendre compte de ce qu’il a fait de sa vie pour lui-même bien sûr, mais aussi pour les autres, ses frères qui partagent la même humanité que lui. They are then the incarnation of the fool in the Bible, the one who doesn’t know God, who doesn’t know he shall have to answer about what he has done of his own life for himself of course, but also for the others, his brothers sharing his same human condition.
Chers frères, chères sœurs, je voudrais dire quelque chose ici qui concerne les « incroyants », mais aussi la part « incroyante » en nous. Dear brothers and sisters, I would like to say something of concern for the « unbelievers » as well as for the unbelieving part in us.
À bien y réfléchir, nous ne sommes que de passage sur cette terre, mais dans ce bref intervalle, qu’aurons–nous fait de notre vie ? qu’en diront ceux qui viendront après nous ? On second thought, we are only passing by on this earth, but during this short time, what shall have we done of our life ? What will the people coming after us say about it ?
Quel souvenir laisserons-nous ? Un souvenir appelant la louange, l’admiration, l’affection ? Serons-nous de ceux qui ont été l’honneur de l’humanité, serons-nous de ceux qui ont redonné confiance en la générosité de la nature humaine ? What memory shall we leave behind us ? A memory calling for praise, admiration, affection ? Shall we be counted among the human beings who were the honor of mankind, shall we be among the ones who have inspired confidence in the generosity of the human nature ?
Je dirais qu’il n’est pas nécessaire d’être croyant pour vouloir laisser à sa mort un souvenir aimé, honoré, et cela veut dire mener une vie soucieuse des autres tout autant que de soi. I would say it is not necessary to be a believer in order to want to leave a loved and honored memory after one’s death and it means living while caring for the others as much as for oneself.
Ce n’est pas si facile, cela veut dire rechercher un équilibre permanent entre le juste souci de soi et le juste souci de l’autre, le prochain comme le lointain. It is not that easy because it means looking continuously for a balance between the right care for oneself and the right care for the other, either near or far away.
Cela en vaut le coup : parce que, selon moi, la vie bonne, la vie heureuse se joue là, ici et maintenant. It is worth the pain because according to me, the good life, the happy life is at stake here and now.
Et ce qui se joue là, ici et maintenant, se joue aussi dans l’éternité. Et qu’est-ce qui passe dans l’éternité ? Ce qui durera éternellement, ce qui ouvre sur l’éternité, ce sont les œuvres que l’amour inspire, celles qui dilatent le cœur.
Cela, je crois qu’un « non-croyant », je crois que la part non-croyante en nous peut le dire, peut le croire.
And what is at stake here and now is also at stake in eternity. What can pass into eternity ? What will last for ever, what opens eternity are the works inspired by love, the ones which dilates the heart.
This I think an “unbeliever” can say and believe it, and also our unbelieving part can say and believe it too.
Et nous qui croyons au Dieu de Jésus Christ, nous croyons qu’un jour nous aurons à dilater notre cœur aux dimensions de Dieu, et chers frères et sœurs, il est bien grand, le cœur de Dieu. And we who believe in the God of Jesus Christ, we believe that one day our heart will have to dilate to the dimensions of God’s heart, and dear sisters and brothers, the heart of God is large, very large.

© fr. Franck Guyen op, octobre 2016


Luc 12,13-21 - Luke 12:13-21

群衆の中のひとりがイエスに言った、「先生、わたしの兄弟に、遺産を分けてくれるようにおっしゃってください」。 13 Du milieu de la foule, quelqu’un dit à Jésus : « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. » 13 And one of the company said unto him, Master, speak to my brother, that he divide the inheritance with me.
彼に言われた、「人よ、だれがわたしをあなたがたの裁判人または分配人に立てたのか」。 14 Jésus lui dit : « Qui m’a établi pour être votre juge ou pour faire vos partages ? » 14 And he said unto him, Man, who made me a judge or a divider over you ?
それから人々にむかって言われた、「あらゆる貪欲に対してよくよく警戒しなさい。たといたくさんの物を持っていても、人のいのちは、持ち物にはよらないのである」。 15 Et il leur dit : « Attention ! Gardez-vous de toute avidité ; ce n’est pas du fait qu’un homme est riche qu’il a sa vie garantie par ses biens. » 15 And he said unto them, Take heed, and beware of covetousness : for a man’s life consisteth not in the abundance of the things which he possesseth.
そこで一つの譬を語られた、「ある金持の畑が豊作であった。 16 Et il leur dit une parabole : « Il y avait un homme riche dont la terre avait bien rapporté. 16 And he spake a parable unto them, saying, The ground of a certain rich man brought forth plentifully :
そこで彼は心の中で、『どうしようか、わたしの作物をしまっておく所がないのだが』と思いめぐらして 17 Et il se demandait : ‹Que vais-je faire ? car je n’ai pas où rassembler ma récolte.› 17 And he thought within himself, saying, What shall I do, because I have no room where to bestow my fruits ?
言った、『こうしよう。わたしの倉を取りこわし、もっと大きいのを建てて、そこに穀物や食糧を全部しまい込もう。 18 Puis il se dit : ‹Voici ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers, j’en bâtirai de plus grands et j’y rassemblerai tout mon blé et mes biens.› 18 And he said, This will I do : I will pull down my barns, and build greater ; and there will I bestow all my fruits and my goods.
そして自分の魂に言おう。たましいよ、おまえには長年分の食糧がたくさんたくわえてある。さあ安心せよ、食え、飲め、楽しめ』。 19 Et je me dirai à moi-même : ‹Te voilà avec quantité de biens en réserve pour de longues années ; repose-toi, mange, bois, fais bombance.› 19 And I will say to my soul, Soul, thou hast much goods laid up for many years ; take thine ease, eat, drink, and be merry.
すると神が彼に言われた、『愚かな者よ、あなたの魂は今夜のうちにも取り去られるであろう。そしたら、あなたが用意した物は、だれのものになるのか』。 20 Mais Dieu lui dit : ‹Insensé, cette nuit même on te redemande ta vie, et ce que tu as préparé, qui donc l’aura ?› 20 But God said unto him, Thou fool, this night thy soul shall be required of thee : then whose shall those things be, which thou hast provided ?
自分のために宝を積んで神に対して富まない者は、これと同じである」。 21 Voilà ce qui arrive à celui qui amasse un trésor pour lui-même au lieu de s’enrichir auprès de Dieu. » 21 So is he that layeth up treasure for himself, and is not rich toward God.

[1cf. 1 Cor 15,32

[2See 1 Cor 15,32


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 94 / 82599

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Quand le chrétien parle l’homme  Suivre la vie du site Prédication - Preaching   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License