Esperer-isshoni.info

Le Seigneur fit pour moi des merveilles - Épisode 3 : la merveille du salut de Dieu

dimanche 12 mars 2017 par Phap

Le Seigneur fit pour moi des merveilles : les épisodes


Nous avons célébré les merveilles du Dieu créateur dans les deux derniers articles. Nous allons passer maintenant aux merveilles du Dieu sauveur en commençant avec le cantique de Moïse et de Myriam sa sœur :

« Qui est comme toi parmi les dieux, Seigneur ? Qui est comme toi, éclatant de sainteté ? Redoutable en ses exploits ? Opérant des merveilles ? »

— La merveille chantée par Moïse et Myriam, c’est le salut miraculeux d’un peuple voué à l’extermination : alors qu’ils étaient acculés à la mer et que le tyran génocidaire était sur le point de se ruer sur eux avec son armée, voilà que la mer s’ouvre pour les laisser passer. Par contre, elle reflue sur leurs poursuivants trop assoiffés de carnage pour comprendre qu’ils avaient en face d’eux non pas seulement un peuple de civils désarmés, mais Quelqu’un de bien plus redoutable.

Délivré de la main de son ennemi mortel, le peuple pèlerin peut maintenant cheminer en toute sécurité vers la montagne sainte afin de rendre un culte de louange et d’adoration au seul vrai Dieu créateur et sauveur.

— Ceux qui ont subi jour après jour une oppression inhumaine peuvent comprendre ce qu’ont ressenti Moïse et Myriam. Je pense en particulier aux esclaves africains noirs déportés aux Amériques à partir du 16e siècle. Ils ont trouvé dans la religion de leurs oppresseurs une raison d’espérer : oui, un jour, un nouveau Moïse viendra qui nous libérera de la main au fouet, oui, il nous fera entrer dans la Terre promise, une terre où nous pourrons vivre en enfants de Dieu, libres et dignes.

« Laisse partir mon peuple ! » - « Let my people go ! » en anglais - a ordonné Dieu à Pharaon par la bouche de son prophète Moïse, et c’est ce que le peuple afro-américain a chanté, prié, dansé .

— Pour nous chrétiens, le Christ est celui qui nous arrache définitivement à la main des ennemis, afin que nous puissions nous tenir en présence de Dieu sans crainte, dans la justice et la sainteté.
Voilà la merveille que le Christ a réalisée pour nous : il libère la création du péché et de la mort, il lui rouvre l’horizon bouché par la faute d’Adam et Ève et désormais la création pèlerine chemine vers le Royaume de Dieu, emmenée par le Christ et l’Église son Épouse.

Alors avec une autre Myriam, avec Marie, nous pouvons entonner le cantique d’action de grâce :

« Le Seigneur fit pour moi des merveilles ».


© fr. Franck Guyen op, mars 2017.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 56 / 88097

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Quand le chrétien parle l’homme  Suivre la vie du site Art de vivre chrétien   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License