Esperer-isshoni.info

2017 - 2018 : notre activité en sciences et théologie des religions

vendredi 15 septembre 2017 par Phap

1) nous avons en cours un livre sur la violence proprement religieuse. Cela va nous occuper le premier semestre 2017 2018.

2) Nous allons continuer nos cours habituels, avec en plus cette année l’université catholique d’Angers qui nous a commandé un cours sur les traditions religieuses en Chine.
Voici les cours proposés, par ville.

Boissy-Saint-Léger Splendeur et misère des mouvements religieux : de la religion à la secte
Maisons-Alfort Traditions religieuses en Asie
Lille Spiritualités asiatiques - Hindouisme, sikhisme, confucianisme et taoïsme, bouddhisme
Lille Le fait religieux au Japon : de l’animisme à la secte apocalyptique post-moderne
Paris Asie et Occident : puissance et faiblesse dans l’hindouisme, les traditions chinoises et le bouddhisme - de la mystique à la politique.
Angers Religions en Chine : confucianisme, taoïsme, Ch’an


Boissy-Saint-Léger

Splendeur et misère des mouvements religieux : de la religion à la secte
Organisé par l’Université inter-âge de Créteil et du Val-de-Marne. Inscription obligatoire.
Dates : novembre (16-30), décembre (14), janvier 2018 (11-25), février (8), mars (8,22), avril (5), mai (3)
10 séances le jeudi de 9h30 à 11h30.

L’offre religieuse dans le monde (post)moderne est multiple et éclatée : les propositions traditionnelles s’adaptent ou non à la nouvelle donne, tandis que d’autres surgissent.
Nous regarderons comment s’exprime la quête de spiritualité contemporaine à travers le New Age et des nouveaux mouvements religieux. Certains ont défrayé la chronique : nous verrons pourquoi et comment.
L’histoire ancienne nous aidera à prendre du recul : nous verrons que le christianisme des origines a rencontré une forte résistance avant de devenir religion d’Empire.


Maisons-Alfort

Traditions religieuses en Asie
Organisé par l’Université inter-âge de Créteil et du Val-de-Marne. Inscription obligatoire.
Dates : novembre (9-23), décembre (7-21), janvier 2018 (18), février (1-15), mars (15,29), avril (12), mai (17-24)
12 séances le jeudi de 9h30 à 11h30.

Nous nous pencherons sur les grandes traditions spirituelles de l’Asie de culture indienne (hindouisme, sikhisme) et de l’Asie de culture chinoise (confucianisme et taoïsme). Nous étudierons le bouddhisme né en Inde qui s’est ensuite répandu en Aise et maintenant en Occident.
Le parcours nous confirmera la créativité de l’homo religiosus quand il dit son expérience religieuse. Nous serons sans doute dépaysés par un propos en dehors de nos cadres de pensée occidentaux.


Lille

Spiritualités asiatiques - Hindouisme, sikhisme, confucianisme et taoïsme, bouddhisme.
Organisé par l’Université catholique de Lille. Inscription obligatoire.
Dates : septembre (20-27), octobre (11-18), novembre (8-15-22-29), décembre (6-13-20)
11 séances de 2 heures sans pause le mercredi de 18h00 à 20h00.

Pour chacune de ces traditions spirituelles, nous verrons quelle est la représentation du monde et de l’homme en jeu. Nous étudierons historiquement l’apparition et les développements de ces traditions. Nous nous appuierons sur des extraits de textes « canoniques » ainsi que sur des productions artistiques (peinture, sculpture, architecture), combinant ainsi une approche conceptuelle et une approche esthétique.

Voir aussi Programme détaillé 2015-2016 - Programme détaillé 2014-2015


Lille

Le fait religieux au Japon : de l’animisme à la secte apocalyptique post-moderne
Organisé par l’Université catholique de Lille. Inscription obligatoire.
Dates : janvier 2018 (24-31), février (7-14-21), mars (14-21), avril (4-11-18), mai (16-23)
12 séances le mercredi de 18h00 à 20h00.

L’espace religieux japonais moderne a de quoi dérouter : les formes traditionnelles religieuses semblent continuer de prospérer si l’on en croit les taux de fréquentation des sanctuaires animistes shintô et des monastères bouddhistes lors des fêtes du Nouvel an au Japon. En même temps, de nouveaux mouvements religieux (NMR) ne cessent d’apparaître à l’ombre des traditions religieuses traditionnelles, quand elles ne les supplantent pas. Pour comprendre ce paysage religieux surprenant, nous étudierons les formes religieuses traditionnelles du Japon, shintô et bouddhisme
japonais, afin de comprendre les bases des NMR.
Dans la seconde partie, nous nous pencherons sur plusieurs NMR apparus à partir du XIXe siècle ; le christianisme pouvant être considéré comme un NMR au Japon, il fera partie de la sélection (la séance qui lui est consacrée sera assurée par un
théologien protestant japonais). Nous illustrerons les dérives possibles des NMR par le cas de la secte Aum Shinrikyô, responsable des attaques au gaz sarin perpétrées dans le métro de Tokyo le 20 mars 1995.


Paris

Asie et Occident : puissance et faiblesse dans l’hindouisme, les traditions chinoises et le bouddhisme - de la mystique à la politique.
Organisé par l’Institut des sciences et théologie des religions de l’Institut Catholique de Paris. Inscription obligatoire.
Cours à quatre voix : Christine KONTLER (Chine) - Gisèle SIGUIER-SAUNE (Inde) - Eric VINSON (bouddhisme) - Franck GUYEN (christianisme)
Dates : janvier 2018 (24-31), février (7-14), mars (7-14-21), avril (4-11), mai (2-9-16)
12 séances le mercredi de 11h00 à 13h00.

La thématique de la puissance - avec les notions associées : force, énergie, efficacité, etc. - est au cœur du religieux, aussi bien en Orient qu’en Occident.
Alors que la tradition biblique nomme (notamment) Dieu le "Seigneur Tout puissant", et Jésus le "Pantocrator", les traditions orientales insistent aussi sur la puissance inhérente au Principe spirituel auquel elles s’attachent. De même, les métaphores et symboles qu’emploient ces religions sont souvent ceux de l’art de la guerre et du pouvoir politique, et soulignent par exemple la "royauté" ou le caractère "impérial" de telle ou telle figure divine ; ou encore la nécessité du "combat spirituel" et la pertinence de l’idéal chevaleresque.
Pour autant, on trouve également dans ces traditions une attention à la faiblesse et un souci de la fragilité, auxquelles il s’agit de s’ouvrir et que le pratiquant doit accueillir en lui-même comme chez autrui, en développant une attitude non-violente face aux violences de ce monde. Qu’en est-il de ce lien - métaphorique mais sans doute pas seulement... - entre puissance et faiblesse, entre force et non-violence, entre mystique et politique ?


Angers

Religions en Chine : confucianisme, taoïsme, Ch’an
Organisé par l’Université catholique de l’Ouest. Inscription obligatoire (voir page 44).
Dates : vendredi 6 avril (matin et après-midi)
1 séance le vendredi de 9h30 à 17h30.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 29 / 91157

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Généralités  Suivre la vie du site Notre programme de recherche annuelle   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License