Esperer-isshoni.info

Mot spirituel pour des fiançailles

samedi 16 juin 2018 par Phap

à noter : un dessin animé japonais sur le mariage et ce qu’il entraîne : Mes voisins les Yamada (ホーホケキョ となりの山田くん de Isao TAKAHATA 高畑・勲 (1935-2018) du Studio Ghibli, sorti en 1999.
Je trouve cet anime plein d’une tendresse qui n’exclut pas le réalisme, au contraire.


Chers N. et N.

Voilà, vous êtes tous les deux à vous promener sur les quais du port de Toulon. Vous voyez les bateaux qui partent et ceux qui reviennent, et vous sentez l’appel du large. Vous aussi vous voulez voir ce qu’il y a au-delà de l’horizon, vous aussi vous voulez affréter un bateau qui ne sera qu’à vous deux, dont vous serez l’équipage et à qui vous confierez vos vies.


Les fiançailles sont une bonne période pour choisir ensemble le bateau qui conviendra au couple que vous désirez former ; pour décider des mers sur lesquelles vous voulez naviguer, des ports où vous voulez accoster et commercer.
Vous vous donnez ce temps des fiançailles pour dessiner ensemble ce que vous voulez faire à deux : cela dépendra sans doute de ce que vous pouvez, de ce que vous voulez mettre au pot commun.


Sachez-le, vous n’êtes pas seuls dans cette aventure, les générations plus âgées vous ont précédé, elles ont sillonné la mer avant vous et elles vous diront ce que cela signifie de naviguer à deux, ce que cela coûte et ce que cela rapporte.
Ce que cela rapporte : par exemple le bonheur simple et profond de vous tenir l’un l’autre par la main sur le pont, en regardant le sillon que trace votre bateau sur la mer au soleil couchant.


Chers N. et N., tirez partie de ce moment de discernement des fiançailles, apprenez à vous tenir toujours plus en vérité devant la personne qui est importante pour vous.
Apprenez toujours plus l’humilité qui va de pair avec la vérité : vous n’êtes l’un et l’autre ni des anges ni des démons, mais simplement des êtres de chair tirés de l’humus et qui y retourneront un jour.

Entre-temps, entre ce moment où vous sortez de la terre et celui où vous y retournerez, il vous appartient d’exprimer les potentialités de beauté et de bonté que Dieu a mises en vous – car N., vous êtes beau et bon, et N. vous êtes belle et bonne.
Vous avez reçu des talents, et sachez-le, ces talents ne vous appartiennent pas, ils vous sont confiés et vous aurez à rendre compte de leur gestion.
Et ce sera votre couple, votre foyer, votre famille qui sera le lieu n°1 où vous devrez faire fructifier tout votre potentiel de vie, de fécondité.


Pendant cette période de fiançailles, apprenez à faire toujours plus confiance à Celui qui est fidèle et vrai. Alors, avec Lui, vous apprendrez petit à petit à vous faire confiance l’un à l’autre toujours plus, avec tout ce que vous êtes, en creux et en plein, en ombres et en lumières. Et vous prendrez la bonne décision.


Chers N. et N.,
bonne route à vous sous la protection maternelle de Notre Dame,
et que la bénédiction de Dieu, Père, Fils et Esprit saint descende sur vous deux et y demeure.


© fr. Franck Guyen op, juin 2018


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 10 / 114276

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Quand le chrétien parle l’homme  Suivre la vie du site Prédication - Preaching   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License