Esperer-isshoni.info

Écritures confucéennes – Le juste milieu (français - English - 中文)

vendredi 21 mars 2014 par Phap

Table des matières

1. 天命之謂性 La loi que le Ciel a mise dans le cœur de l’homme s’appelle la loi naturelle.
2.仲尼曰:「君子中庸,.. "— L’homme vertueux reste dans l’in­variable milieu 
3.子曰:「中庸其至矣乎!.. "— Se tenir dans l’invariable milieu, oh ! c’est la plus haute perfection !
4. 子曰:「道之不行也,. "— La voie de la vertu n’est pas suivie ; je le sais.
5.子曰:「道其不行矣夫。」.. "— Hélas ! la voie de la vertu n’est pas suivie ! - ..
6.子曰:「舜其大知也與!.. "— Que Chouenn était prudent ! - .
7.子曰:「人皆曰『予知』,.. "— Chacun se vante d’être habile en affaires.
8.子曰:「回之為人也,.. "— Houei [1] était homme à trouver et à tenir l’invariable milieu en toute occurrence.
9. 子曰:「天下國家可均也, — Un homme peut être assez sage pour gouverner l’empire et des principautés
10.子路問強。:en quoi consiste la force d’âme
11.子曰:「素隱行怪,.. "— Scruter les secrets les plus im­pénétrables,
12. 君子之道費而隱。 La règle des actions du sage est d’un usage très étendu
13. 子曰:「道不遠人。 .. "La règle des actions n’est pas loin de l’homme.
14. 君子素其位而行, Le sage règle sa conduite d’après la condition
15. 子曰:「射有似乎君子,.. "— L’archer a un point de ressemblance avec le sage.
16. 子曰:「鬼神之為德,.. "Que l’action des esprits est puissante !
17. 子曰:「舜其大孝也與!.. "— Que la piété filiale de Chouenn fut remarquable ! I - ...
18 子曰:「無憂者其惟文王乎!.. "— Wenn wang est le seul homme qui fut constamment heureux.
19. 子曰:「武王、周公,其達孝矣乎!.. "— Quelle n’était pas l’étendue de la piété filiale de Ou wang et de Tcheou koung !
20. 哀公問政。子曰:Ngai [15] interrogea Confucius sur l’administration.
21 子曰:「好學近乎知,.. "— Celui qui aime à apprendre aura bientôt la vertu de prudence.
22 凡事豫則立,不豫則廢。« Une chose qui a été préparée d’avance réussit
23 自誠明,謂之性 La connaissance du bien qui, chez le sage par excellence,
24 其次致曲。曲能有誠, Après ces hommes, viennent ceux qui perfec­tionnent une nature défectueuse.
25 至誠之道,可以前知。24. Un homme vraiment parfait peut connaître par lui-même l’avenir.
26 誠者自成也,而道自道也。誠者物之終始,不誠無物。25. La bonté constitue les êtres et la voie
27 天地之道,可壹言而盡也。L’action du ciel et de la terre peut être exprimée en un seul mot 
28 大哉,聖人之道!Combien grande est l’influence d’un homme par­faitement sage !
29 子曰:「愚而好自用,.. "— Un ignorant qui veut suivre son propre jugement,
30 子曰:「吾說夏31 [30]禮,Confucius disait : Je parle des rites des Hia 
31 仲尼祖述堯、舜,憲章文、武;Confucius fut l’héritier et le successeur de Iao et de Chouenn
32 唯天下至聖,為能聰明睿知,Celui qui possède la parfaite sagesse
33 唯天下至誠,為能經綸天下之大經,Seul l’homme vraiment parfait est capable de fixer les grandes lois des cinq relations sociales,


Le juste milieu" fait partie du canon néo-confucéen des "4 écrits et 5 classiques" (四書五經, 四书五经, Sìshūwǔjīng). Il est émouvant de penser que des générations d’étudiants chinois ont étudié ce texte dans le cadre des examens de recrutement de l’administration impériale chinoise, et ce pendant presque un millénaire.


Les sources


Le texte

1. 天命之謂性,率性之謂道,修道之謂教。 La loi que le Ciel a mise dans le cœur de l’homme s’appelle la loi naturelle *. L’observation de la loi natu­relle s’appelle la voie. Réparer la voie cela s’appelle en­seigner *. What Heaven has conferred is called The Nature ; an accordance with this nature is called The Path of duty ; the regulation of this path is called Instruction.
道也者,不可須臾離也,可離非道也。是故君子戒慎乎其所不 睹,恐懼乎其所不聞。 Il n’est jamais permis de s’écarter de la règle de nos actions, même un instant ; s’il était permis de s’en écarter, elle ne serait plus règle. Pour cette raison, le sage prend garde et fait attention, même quand il ne voit rien qui réclame sa vigilance ; il craint et tremble, même quand il n’entend rien qui doive l’effrayer.. The path may not be left for an instant. If it could be left, it would not be the path. On this account, the superior man does not wait till he sees things, to be cautious, nor till he hears things, to be apprehensive.
莫見乎隱,莫顯乎微。故君子慎其獨也。 Pour lui, rien n’apparaît plus à découvert que les secrets replis de son cœur ; et rien n’est plus manifeste que les plus petits indices. Aussi veille‑t‑il avec soin sur ce que lui seul connaît There is nothing more visible than what is secret, and nothing more manifest than what is minute. Therefore the superior man is watchful over himself, when he is alone.
喜怒哀樂之未發,謂之中;發而皆中節,謂之和; Quand il ne s’élève dans l’âme aucun sentiment de joie, de colère, de tristesse ou de plaisir, on dit qu’elle est en équilibre. Quand ces sentiments naissent dans l’âme sans dépasser la juste mesure, on dit qu’ils sont en harmonie. While there are no stirrings of pleasure, anger, sorrow, or joy, the mind may be said to be in the state of Equilibrium. When those feelings have been stirred, and they act in their due degree, there ensues what may be called the state of Harmony.
中也者,天下之大本也; L’équilibre est le point de départ de toutes les transformations et de tous les changements qui s’opèrent dans l’univers. This Equilibrium is the great root from which grow all the human actings in the world,
和也者,天下之達道也。 L’harmonie est la loi générale de tout ce qui se fait dans l’univers. and this Harmony is the universal path which they all should pursue.
致中和,天地位焉,萬物育焉。 Quand l’équilibre et l’harmonie atteignent leur plus haut degré, chaque chose est à sa place dans le ciel et sur la terre ; tous les êtres se propagent et se développent heureusement. Let the states of equilibrium and harmony exist in perfection, and a happy order will prevail throughout heaven and earth, and all things will be nourished and flourish.


2.仲尼曰:「君子中庸,小人反中庸。君子之中庸也,君子而時中;小人之中庸也,小人而無忌憚也。」 Confucius dit : — L’homme vertueux reste dans l’in­variable milieu ; celui qui n’est pas vertueux s’en écarte. Pour ce qui concerne l’invariable milieu, l’homme ver­tueux ne s’en écarte jamais, parce qu’il est vertueux ; celui qui n’est pas vertueux n’évite et ne craint rien, parce qu’il est vicieux. Chung-ni said, "The superior man embodies the course of the Mean ; the mean man acts contrary to the course of the Mean. "The superior man’s embodying the course of the Mean is because he is a superior man, and so always maintains the Mean. The mean man’s acting contrary to the course of the Mean is because he is a mean man, and has no caution."


3.子曰:「中庸其至矣乎!民鮮能久矣!」 Confucius dit : — Se tenir dans l’invariable milieu, oh ! c’est la plus haute perfection ! Peu d’hommes sont capables de la garder longtemps. The Master said, "Perfect is the virtue which is according to the Mean ! Rare have they long been among the people, who could practice it !


4. 子曰:「道之不行也,我知之矣:知者過之,愚者不及也。道之不明也,我知之矣:賢者過之,不肖者不及也。人莫不飲食也,鮮能知味也。」 Confucius dit : — La voie de la vertu n’est pas suivie ; je le sais. Les hommes intelligents et éclairés vont au‑delà, et les ignorants restent en‑deçà. La voie de la vertu n’est pas bien connue ; je le sais. Les sages veulent trop faire, et les hommes vicieux, pas assez. C’est ainsi que tout homme boit et mange, et peu savent juger des saveurs *. The Master said, "I know how it is that the path of the Mean is not walked in :-The knowing go beyond it, and the stupid do not come up to it. I know how it is that the path of the Mean is not understood :-The men of talents and virtue go beyond it, and the worthless do not come up to it. "There is no body but eats and drinks. But they are few who can distinguish flavors."


5.子曰:「道其不行矣夫。」 Confucius dit : — Hélas ! la voie de la vertu n’est pas suivie ! The Master said, "Alas ! How is the path of the Mean untrodden !"


6.子曰:「舜其大知也與!舜好問而好察邇言,隱惡而揚善, Confucius dit : — Que Chouenn était prudent ! Il aimait à interroger ; il aimait à peser toutes les pro­positions qu’il entendait, même les plus simples. Il taisait ce qu’elles avaient de faux, et publiait ce qu’elles avaient de bon. The Master said, "There was Shun :-He indeed was greatly wise ! Shun loved to question others, and to study their words, though they might be shallow. He concealed what was bad in them and displayed what was good.
執其兩端,用其中於民,其斯以為舜乎!」 Dans les bons avis, il considérait les deux ex­trêmes et choisissait le milieu pour s’en servir à l’égard du peuple. Oh ! c’est par ce moyen qu’il est devenu le grand Chouenn ! He took hold of their two extremes, determined the Mean, and employed it in his government of the people. It was by this that he was Shun !"


7.子曰:「人皆曰『予知』,驅而納諸罟擭陷阱之中,而莫之知辟也。 Confucius dit : — Chacun se vante d’être habile en affaires. On court précipitamment ; et l’on tombe au milieu des filets, des pièges, et des fosses, à la manière des animaux sauvages* ; personne ne sait échapper. The Master said "Men all say, ’We are wise’ ; but being driven forward and taken in a net, a trap, or a pitfall, they know not how to escape.
人皆曰『予知』,擇乎中庸,而不能期月守也。」 De même, chacun dit : je connais parfaitement la voie de la vertu. On sait trouver l’invariable milieu ; mais on n’y peut persévérer l’espace d’un mois. Men all say, ’We are wise’ ; but happening to choose the course of the Mean, they are not able to keep it for a round month."


8.子曰:「回之為人也,擇乎中庸, Confucius dit : — Houei [1] était homme à trouver et à tenir l’invariable milieu en toute occurrence. The Master said "This was the manner of Hui :-he made choice of the Mean,
得一善,則拳拳服膺而弗失之矣。」 Dès qu’il avait connu une vertu, il la pratiquait avec énergie, la faisait pénétrer au fond de son cœur, et ne la laissait plus échapper. and whenever he got hold of what was good, he clasped it firmly, as if wearing it on his breast, and did not lose it."


9. 子曰:「天下國家可均也,爵祿可辭也,白刃可蹈也,中庸不可能也。」 Confucius dit : — Un homme peut être assez sage pour gouverner l’empire et des principautés, assez désin­téressé pour refuser des dignités avec leurs revenus, assez courageux pour marcher sur des épées nues, et n’être pas capable de se tenir dans l’invariable milieu. The Master said, "The kingdom, its states, and its families, may be perfectly ruled ; dignities and emoluments may be declined ; naked weapons may be trampled under the feet ; but the course of the Mean cannot be attained to."


10.子路問強。子曰:「南方之強與?北方之強與?抑而強與? Tzeu lou [2] ayant demandé à Confucius en quoi consiste la force d’âme, le Philosophe répondit : — Par­lez‑vous de celle des habitants du midi ou des habitants du nord, ou bien de celle que vous, vous devez acquérir ? Tsze-lu asked about energy. The Master said, "Do you mean the energy of the South, the energy of the North, or the energy which you should cultivate yourself ?
寬柔以教,不報無道,南方之強也,君子居之。 Enseigner avec indulgence et douceur, ne pas se venger des injustices, c’est la force d’âme des habitants du midi. Le sage la pratique constamment. "To show forbearance and gentleness in teaching others ; and not to revenge unreasonable conduct :-this is the energy of southern regions, and the good man makes it his study.
衽金革,死而不厭,北方之強也,而強者居之。 Prendre son repos tout armé, donner sa vie sans regret, c’est la force d’âme des habitants du nord. Les braves la pratiquent. "To lie under arms ; and meet death without regret :-this is the energy of northern regions, and the forceful make it their study.
故君子和而不流,強哉矯!中立而不倚,強哉矯! Le sage est accommodant ; mais il ne s’abandonne pas au courant. Que sa fermeté est courageuse ! Il se tient dans le juste milieu, sans incliner d’aucun côté. Que sa fermeté est courageuse ! "Therefore, the superior man cultivates a friendly harmony, without being weak.-How firm is he in his energy ! He stands erect in the middle, without inclining to either side.-How firm is he in his energy !
國有道,不變塞焉,強哉矯! Si le gouvernement est bien réglé, il accepte une charge, mais dans la vie publique il est le même que dans la vie privée. Que sa fermeté est courageuse ! When good principles prevail in the government of his country, he does not change from what he was in retirement. How firm is he in his energy !
國無道,至死不變,強哉矯!」 Si le gouvernement est mal réglé, il reste toujours le même jusqu’à la mort. Que sa fermeté est courageuse ! When bad principles prevail in the country, he maintains his course to death without changing.-How firm is he in his energy !"


11.子曰:「素隱行怪,後世有述焉,吾弗為之矣。 君子遵道而行, Confucius dit : — Scruter les secrets les plus im­pénétrables, faire des choses extraordinaires, pour être loué dans les siècles à venir, c’est ce que je ne veux pas. Le sage marche dans la voie de la vertu. The Master said, "To live in obscurity, and yet practice wonders, in order to be mentioned with honor in future ages :-this is what I do not do. "The good man tries to proceed according to the right path,
半涂而廢,吾弗能已矣。君子依乎中庸, Rester à moitié chemin, c’est ce que je ne puis faire. Le sage s’attache à l’invariable milieu. but when he has gone halfway, he abandons it :-I am not able so to stop. "The superior man accords with the course of the Mean.
遁世不見知而不悔,唯聖者能之。 Si, fuyant le monde, il demeure inconnu, il n’en éprouve aucun regret. Le sage est seul capable d’arriver à cette perfection. Though he may be all unknown, unregarded by the world, he feels no regret.-It is only the sage who is able for this."


12. 君子之道費而隱。 La règle des actions du sage est d’un usage très étendu [3], et cependant elle reste en partie cachée. The way which the superior man pursues, reaches wide and far, and yet is secret.
夫婦之愚,可以與知焉,及其至也,雖聖人亦有所不知焉;夫婦之不肖,可以能行焉,及其至也,雖聖人亦有所不能焉。 Les personnes les plus ignorantes, hommes ou femmes, peu­vent arriver à la connaître ; mais les plus grands sages eux‑mêmes ne la connaissent pas dans toute son étendue. Les personnes les moins courageuses, hommes ou fem­mes, peuvent entreprendre de la suivre ; mais les plus grands sages eux‑mêmes ne peuvent y conformer entière­ment leur conduite. Common men and women, however ignorant, may intermeddle with the knowledge of it ; yet in its utmost reaches, there is that which even the sage does not know. Common men and women, however much below the ordinary standard of character, can carry it into practice ; yet in its utmost reaches, there is that which even the sage is not able to carry into practice.
天地之大也,人猶有所憾, C’est ainsi que le ciel et la terre, malgré leur immensité, ne peuvent satisfaire pleinement les désirs des hommes [4]. Great as heaven and earth are, men still find some things in them with which to be dissatisfied.
故君子語大,天下莫能載焉;語小,天下莫能破焉。 Quand le sage expose les grands principes de la loi naturelle, rien dans l’univers ne peut les contenir. Quand il en explique les principes parti­culiers, il n’est rien de plus subtil sous le ciel. Thus it is that, were the superior man to speak of his way in all its greatness, nothing in the world would be found able to embrace it, and were he to speak of it in its minuteness, nothing in the world would be found able to split it.
《詩》云:『鳶飛戾天,魚躍于淵。』 Il est dit dans le Cheu king : L’épervier dans son vol s’élève jusqu’au ciel ; le poisson bondit au fond des abîmes. It is said in the Book of Poetry, "The hawk flies up to heaven ; the fishes leap in the deep."
言其上下察也。 Cela signifie que la loi naturelle se manifeste dans les régions les plus basses comme dans les plus élevées. This expresses how this way is seen above and below.
君子之道,造端乎夫婦,及其至也,察乎天地。」 La règle des actions du sage se trouve, quant à ses premiers principes, dans le cœur des personnes les plus vulgaires. Ses limites extrêmes atteignent celles du ciel et de la terre. The way of the superior man may be found, in its simple elements, in the intercourse of common men and women ; but in its utmost reaches, it shines brightly through Heaven and earth.


13. 子曰:「道不遠人。人之為道而遠人,不可以為道。 13. Confucius dit : La règle des actions n’est pas loin de l’homme. Si quelqu’un faisait une règle qui fût loin de l’homme, elle ne pourrait être considérée comme règle. The Master said "The path is not far from man. When men try to pursue a course, which is far from the common indications of consciousness, this course cannot be considered The Path.
《詩》云:『伐柯伐柯,其則不遠。』 Il est dit dans le Cheu king : Celui qui fait un manche de hache a un modèle tout près de lui. "In the Book of Poetry, it is said, ’In hewing an ax handle, in hewing an ax handle, the pattern is not far off.
執柯以伐柯,睨而視之,猶以為遠。 Bien que le modèle ne soit pas loin, l’ouvrier qui le considère en tournant les yeux obliquement juge qu’il est à distance du bois destiné à la confection d’un nouveau manche. La règle de nos actions ou la loi natu­relle est encore beaucoup plus près de nous ; elle est en nous. We grasp one ax handle to hew the other ; and yet, if we look askance from the one to the other, we may consider them as apart.
故君子以人治人,改而止。 Le sage forme l’homme par l’homme ; il se contente de le corriger de ses défauts. Therefore, the superior man governs men, according to their nature, with what is proper to them, and as soon as they change what is wrong, he stops.
忠恕違道不遠,施諸己而不愿,亦勿施於人。 Il s’applique sérieusement à la pratique de la vertu, mesure les autres avec la même mesure que lui-même, et ne s’écarte guère de la voie de la perfection. Il évite de faire aux autres ce qu’il n’aime pas que les autres lui fassent à lui-même. "When one cultivates to the utmost the principles of his nature, and exercises them on the principle of reciprocity, he is not far from the path. What you do not like when done to yourself, do not do to others.
君子之道四,丘未能一焉:所求乎子以事父,未能也; 所求乎臣以事君,未能也;所求乎弟以事兄,未能也;所求乎朋友先施之,未能也。 « Le sage observe quatre lois principales ; moi, K’iou 5 [5], je n’ai pas encore pu en observer une seule. Je n’ai pas encore pu rendre à mon père les devoirs que j’exige de mon fils, ni à mon prince les devoirs que j’exigerais de mes sujets, ni à mon frère aîné les devoirs que j’exige de mon frère puîné ; je n’ai pas encore pu faire le pre­mier à mon ami ce que j’exige de lui à mon égard. "In the way of the superior man there are four things, to not one of which have I as yet attained.-To serve my father, as I would require my son to serve me : to this I have not attained ; to serve my prince as I would require my minister to serve me : to this I have not attained ; to serve my elder brother as I would require my younger brother to serve me : to this I have not attained ; to set the example in behaving to a friend, as I would require him to behave to me : to this I have not attained.
庸德之行,庸言之謹,有所不足,不敢不勉,有餘不敢盡;言顧行,行顧言,君 子胡不慥慥爾! Celui-­là n’est‑il pas un sage vraiment parfait, qui, dans la pratique des vertus ordinaires et dans ses conversations de chaque jour, s’efforce d’éviter jusqu’aux moindres défauts, qui craint toujours de promettre plus qu’il ne peut tenir, et fait en sorte que ses paroles répondent à ses actions, et ses actions à ses paroles ? Earnest in practicing the ordinary virtues, and careful in speaking about them, if, in his practice, he has anything defective, the superior man dares not but exert himself ; and if, in his words, he has any excess, he dares not allow himself such license. Thus his words have respect to his actions, and his actions have respect to his words ; is it not just an entire sincerity which marks the superior man ?"


14. 君子素其位而行,不愿乎其外。 Le sage règle sa conduite d’après la condition dans laquelle il se trouve * ; il ne désire rien en dehors de sa condition. Le sage règle sa conduite d’après la condition dans laquelle il se trouve he does not desire to go beyond this.
素富貴,行乎富貴;素貧賤,行乎貧賤; Dans les richesses et les honneurs, il agit comme il convient à un homme riche et honoré. Dans la pauvreté et l’abjection, il agit comme il con­vient à un homme pauvre et méprisé. In a position of wealth and honor, he does what is proper to a position of wealth and honor. In a poor and low position, he does what is proper to a poor and low position.
素夷狄,行乎夷狄;素患難, Au milieu des barbares de l’occident ou du septentrion, il agit comme il convient au milieu de ces barbares. Situated among barbarous tribes, he does what is proper to a situation among barbarous tribes.
行乎患難: Dans le malheur et la souffrance, il agit comme il convient dans le malheur et la souffrance. In a position of sorrow and difficulty, he does what is proper to a position of sorrow and difficulty.
君子無入而不自得焉。 Partout et toujours le sage a ce qui lui suffit. The superior man can find himself in no situation in which he is not himself.
在上位不陵下,在下位不援上, Dans un rang élevé, il ne vexe pas ses inférieurs ; dans un rang inférieur, il ne recherche pas la faveur des grands *. In a high situation, he does not treat with contempt his inferiors. In a low situation, he does not court the favor of his superiors.
正己而不求於人,則無怨。上不怨天,下不尤人。 Il se rend lui-même parfait, et ne demande rien à personne ; aussi ne se plaint‑il jamais. Il ne se plaint pas du Ciel, il n’accuse pas les hommes *. He rectifies himself, and seeks for nothing from others, so that he has no dissatisfactions. He does not murmur against Heaven, nor grumble against men.
故君子居易以俟命,小人行險以徼幸。」 Le sage ne quitte pas le chemin uni ; il attend tranquillement les dispositions de la Providence *. Celui qui n’est pas vertueux court chercher fortune à travers les précipices. Thus it is that the superior man is quiet and calm, waiting for the appointments of Heaven, while the mean man walks in dangerous paths, looking for lucky occurrences.


15. 子曰:「射有似乎君子,失諸正鵠,反求諸其身。 Confucius dit : — L’archer a un point de ressemblance avec le sage. Quand sa flèche n’atteint pas le milieu de la cible, il en cherche la cause en lui-même, et n’ac­cuse personne. The Master said, "In archery we have something like the way of the superior man. When the archer misses the center of the target, he turns round and seeks for the cause of his failure in himself."
君子之道,辟如行遠必自邇,辟如登高必自卑。 Le sage est comme le voyageur qui, pour aller loin, part du lieu le plus rapproché de lui ; comme un homme qui, voulant gravir une haute montagne, com­mence par le bas. The way of the superior man may be compared to what takes place in traveling, when to go to a distance we must first traverse the space that is near, and in ascending a height, when we must begin from the lower ground.
《詩》曰:『妻子好合,如鼓瑟琴;兄弟既翕,和樂且耽。宜爾室家,樂爾妻帑。』」 Il est dit dans le Cheu king : Votre femme et vos enfants s’accordent comme le luth et la lyre. Vos frères de tout âge vivent en bonne harmonie, et se réjouissent ensemble ; ils font régner le bon ordre dans votre famille, et comblent de joie votre femme et vos enfants. It is said in the Book of Poetry, "Happy union with wife and children is like the music of lutes and harps. When there is concord among brethren, the harmony is delightful and enduring. Thus may you regulate your family, and enjoy the pleasure of your wife and children."
子曰:「父母其順矣乎!」 Confucius ajoute : — Que le père et la mère en éprou­vent de contentement ! The Master said, "In such a state of things, parents have entire complacence !"


16. 子曰:「鬼神之為德,其盛矣乎!視之而弗見,聽之而弗聞,體物而不可遺。 Confucius dit : Que l’action des esprits est puissante ! L’œil ne peut les voir, ni l’oreille les en­tendre. Ils sont en toutes choses, et ne peuvent en être séparés [6]. The Master said, "How abundantly do spiritual beings display the powers that belong to them ! "We look for them, but do not see them ; we listen to, but do not hear them ; yet they enter into all things, and there is nothing without them.
使天下之人齊明盛服,以承祭祀, Pour eux, dans tout l’univers, les hommes se purifient par l’abstinence, se revêtent d’habits magni­fiques, et offrent des dons et des sacrifices. "They cause all the people in the kingdom to fast and purify themselves, and array themselves in their richest dresses, in order to attend at their sacrifices.
洋洋乎如在其上,如在其左右。 Ils sont par­tout en grand nombre ; ils se meuvent au‑dessus de nos têtes, à notre droite et à notre gauche. Then, like overflowing water, they seem to be over the heads, and on the right and left of their worshippers.
《詩》曰:『神之格思,不可度思!矧可射思!』夫微之顯,誠之不可掩如此夫。」 L’arrivée * des esprits ne peut être de­vinée ; beaucoup moins peut‑elle être comptée pour rien. Tant il est vrai que les esprits se manifestent sans se montrer aux regards, et que leur action ne peut être cachée ! "It is said in the Book of Poetry, ’The approaches of the spirits, you cannot sunrise ; and can you treat them with indifference ?’ "Such is the manifestness of what is minute ! Such is the impossibility of repressing the outgoings of sincerity !"


17. 子曰:「舜其大孝也與!德為聖人,尊為天子,富有四海之內。宗廟饗之,子孫保之。 Confucius dit : — Que la piété filiale de Chouenn fut remarquable ! Il fut doué de la plus haute sagesse, obtint la dignité impériale, posséda toutes les richesses comprises entre les quatre mers ; ses ancêtres ont agréé ses offrandes ; ses descendants ont perpétué sa race [7]. The Master said, "How greatly filial was Shun ! His virtue was that of a sage ; his dignity was the throne ; his riches were all within the four seas. He offered his sacrifices in his ancestral temple, and his descendants preserved the sacrifices to himself.
故大德必得其位,必得其祿,必得其名,必得其壽。 Ainsi sa grande vertu appelait nécessairement la dignité, l’opulence, la renommée et la longévité dont il a joui [8]. "Therefore having such great virtue, it could not but be that he should obtain the throne, that he should obtain those riches, that he should obtain his fame, that he should attain to his long life.
故天之生物,必因其材而篤焉。故栽者培之,傾者覆之。 « Le Ciel, qui produit tous les êtres, donne l’accrois­sement à chacun d’eux d’après ses qualités particulières [9]. Il donne ses soins à l’arbre qui est debout, et renverse celui qui est incliné. "Thus it is that Heaven, in the production of things, is sure to be bountiful to them, according to their qualities. Hence the tree that is flourishing, it nourishes, while that which is ready to fall, it overthrows.
《詩》曰:『嘉樂君子,憲憲令德!宜民宜人,受祿于天。保佑命之,自天申之!』 Il est dit dans le Cheu king : Notre excellent et aimable prince brille par ses vertus. Il gouverne le peuple et dirige les ministres avec sa­gesse. Le Ciel le comble de biens ; il le conserve, il l’aide, il lui confie le pouvoir ; il lui renouvelle ses faveurs.  "In the Book of Poetry, it is said, ’The admirable amiable prince displayed conspicuously his excelling virtue, adjusting his people, and adjusting his officers. Therefore, he received from Heaven his emoluments of dignity. It protected him, assisted him, decreed him the throne ; sending from Heaven these favors, as it were repeatedly.’
故大德者必受命。」 Ainsi une vertu éminente obtient infaillible­ment l’empire [10]. "We may say therefore that he who is greatly virtuous will be sure to receive the appointment of Heaven."


18.子曰:「無憂者其惟文王乎!以王季為父,以武王為子,父作之,子述之。 Confucius dit : — Wenn wang est le seul homme qui fut constamment heureux. Il eut pour père Wang ki et pour fils Ou wang. Il continua ce que son père avait commencé. The Master said, "It is only King Wan of whom it can be said that he had no cause for grief ! His father was King Chi, and his son was King Wu. His father laid the foundations of his dignity, and his son transmitted it.
武王纘大王、王季、文王之 緒,壹戎衣而有天下,身不失天下之顯名;尊為天子,富有四海之內。宗廟饗之,子孫保之。 Ou wang succéda à T’ai wang, à Wang ki et à Wenn wang. Il prit les armes une seule fois, chassa le tyran Tcheou sin, et l’empire fut à lui. L’éclat de sa vertu brilla dans tout l’univers et ne s’obs­curcit jamais. Il obtint la dignité impériale, posséda toutes les richesses comprises entre les quatre mers. Ses ancêtres agréèrent ses offrandes, et ses descendants perpétuèrent sa race [11]. "King Wu continued the enterprise of King T’ai, King Chi, and King Wan. He once buckled on his armor, and got possession of the kingdom. He did not lose the distinguished personal reputation which he had throughout the kingdom. His dignity was the royal throne. His riches were the possession of all within the four seas. He offered his sacrifices in his ancestral temple, and his descendants maintained the sacrifices to himself.
武王末受命,周公成文、武之德,追王大王、王季,上祀先公以天子之 禮。 « Ou wang parvint à l’empire dans sa vieillesse. Tcheou koung 12 acheva son œuvre et celle de son père. Remontant au passé, il donna le titre de roi à T’ai ki et à Wang ki [12] [13]. Remontant plus haut, il fit des offrandes aux princes ses ancêtres suivant les rites réservés aux empereurs. "It was in his old age that King Wu received the appointment to the throne, and the duke of Chau completed the virtuous course of Wan and Wu. He carried up the title of king to T’ai and Chi, and sacrificed to all the former dukes above them with the royal ceremonies.
斯禮也,達乎諸侯、大夫及士、庶人。父為大夫,子為士,葬以大夫,祭以士。父為士,子為大夫,葬以士,祭以大夫。 « Des usages semblables furent adoptés par les princes, les grands officiers, et même les lettrés et les hommes du peuple. Ainsi, quand le père était grand officier, et le fils simple lettré, le fils faisait à son père des obsèques comme les grands officiers, et des offrandes comme les lettrés. Quand le père était simple lettré, et le fils grand officier, le fils faisait à son père des obsèques comme les lettrés, et des offrandes comme les grands officiers. And this rule he extended to the princes of the kingdom, the great officers, the scholars, and the common people. If the father were a great officer and the son a scholar, then the burial was that due to a great officer, and the sacrifice that due to a scholar. If the father were a scholar and the son a great officer, then the burial was that due to a scholar, and the sacrifice that due to a great officer.
期之喪,達乎大夫;三年之喪,達乎天子;父母之喪,無貴賤,一也。」 L’usage du deuil d’un an s’étendit jusqu’aux grands officiers. L’usage du deuil de trois ans s’étendit jusqu’à l’empereur. Le deuil d’un père ou d’une mère fut de même durée pour tous, sans distinction de rang ou de dignité. » The one year’s mourning was made to extend only to the great officers, but the three years’ mourning extended to the Son of Heaven. In the mourning for a father or mother, he allowed no difference between the noble and the mean.


19. 子曰:「武王、周公,其達孝矣乎!夫孝者:善繼人之志,善述人之事者也。 Confucius dit : — Quelle n’était pas l’étendue de la piété filiale de Ou wang et de Tcheou koung ! Ils savaient admirablement poursuivre les objets et continuer les œuvres de leurs pères. Confucius dit : — Quelle n’était pas l’étendue de la piété filiale de Ou wang et de Tcheou koung !"Now filial piety is seen in the skillful carrying out of the wishes of our forefathers, and the skillful carrying forward of their undertakings.
春、秋修其祖廟,陳其宗 器,設其裳衣,薦其時食。 Au printemps et en automne, ils nettoyaient et préparaient la salle des ancêtres ; ils exposaient rangés en ordre les objets et les vêtements dont leurs pères s’étaient servis [14] ; ils leur offraient les mets et les fruits de la saison. "In spring and autumn, they repaired and beautified the temple halls of their fathers, set forth their ancestral vessels, displayed their various robes, and presented the offerings of the several seasons.
宗廟之禮,所以序昭穆也;序爵,所以辨貴賤也;序事,所以辨賢也; « Dans les cérémonies en l’honneur des ancêtres, les parents se plaçaient à droite et à gauche, dans un ordre correspondant à celui des tablettes des défunts ; les aides principaux étaient rangés par ordre de dignité, on dis­tinguait ainsi les différentes classes de dignitaires ; les ministres étaient rangés par ordre d’offices, on distin­guait ainsi les différents degrés de capacité et de vertu. "By means of the ceremonies of the ancestral temple, they distinguished the royal kindred according to their order of descent. By ordering the parties present according to their rank, they distinguished the more noble and the less. By the arrangement of the services, they made a distinction of talents and worth.
旅酬下為上,所以逮賤也;燕毛,所以序齒也。 Après les offrandes, quand on versait à boire à tous les assistants, les moins élevés servaient ceux qui étaient au‑dessus d’eux ; c’était un honneur accordé aux moins élevés. Au festin qui suivait, la couleur des cheveux servait à ranger les assistants par ordre d’âge *. In the ceremony of general pledging, the inferiors presented the cup to their superiors, and thus something was given the lowest to do. At the concluding feast, places were given according to the hair, and thus was made the distinction of years.
踐其位,行其禮, 奏其樂,敬其所尊,愛其所親,事死如事生,事亡如事存,孝之至也。 « Occuper les mêmes places que les ancêtres, accom­plir les mêmes cérémonies, exécuter les mêmes chants, respecter ceux qu’ils avaient honorés, aimer ceux qu’ils avaient aimés, leur rendre les mêmes devoirs après leur mort que pendant leur vie, après qu’ils avaient disparu que quand ils étaient présents ; c’était la perfection de la piété filiale. "They occupied the places of their forefathers, practiced their ceremonies, and performed their music. They reverenced those whom they honored, and loved those whom they regarded with affection. Thus they served the dead as they would have served them alive ; they served the departed as they would have served them had they been continued among them.
郊社之禮,所以事上帝也;宗廟之禮,所以祀乎其先也。 « Par les sacrifices kiao et che on rendait hommage au Souverain Seigneur et à la Terre. Les cérémonies 禮 usitées dans la salle des ancêtres宗廟 accompagnaient les of­frandes 祀faites aux parents défunts *. "By the ceremonies of the sacrifices to Heaven and Earth they served God, and by the ceremonies of the ancestral temple they sacrificed to their ancestors.
明乎郊社之禮、禘嘗之義,治國其如 示諸掌乎!」 Si quelqu’un connais­sait parfaitement les cérémonies des sacrifices kiao et che et le sens des offrandes qui se faisaient en l’honneur des ancêtres, l’une tous les cinq ans, l’autre chaque automne, il lui serait aussi facile de bien gouverner un État que de regarder la paume de sa main. He who understands the ceremonies of the sacrifices to Heaven and Earth, and the meaning of the several sacrifices to ancestors, would find the government of a kingdom as easy as to look into his palm !"


20. 哀公問政。子曰:「文、武之政,布在方策,其人存,則其政舉;其人亡,則其政息。 Ngai [15] interrogea Confucius sur l’administration. Le philosophe répondit : — Les principes d’administra­tion suivis par Wenn wang et Ou wang sont exposés dans les livres. Si de tels hommes existaient encore, ainsi que leurs ministres, leur administration serait en vigueur. Ils sont morts ; et elle a péri avec eux. The Duke Ai asked about government. The Master said, "The government of Wan and Wu is displayed in the records,-the tablets of wood and bamboo. Let there be the men and the government will flourish ; but without the men, their government decays and ceases.
人道敏政,地道敏 樹。夫政也者,蒲盧也。 La vertu des hommes d’État établit vite un bon gouvernement, comme la vertu de la terre fait croître rapidement les plantations. Les bonnes institutions se développent avec la même rapidité que les joncs et les roseaux. "With the right men the growth of government is rapid, just as vegetation is rapid in the earth ; and, moreover, their government might be called an easily-growing rush.
故為政在人,取人以身,修身以道,修道以仁。 La per­fection du gouvernement dépend des ministres. Un prince attire de bons ministres par les qualités de sa personne. Il rend sa personne aimable par la vertu. Il cultive la vertu en se montrant humain. "Therefore the administration of government lies in getting proper men. Such men are to be got by means of the ruler’s own character. That character is to be cultivated by his treading in the ways of duty. And the treading those ways of duty is to be cultivated by the cherishing of benevolence.
仁者人也,親親為大;義者宜也,尊賢為大。親親之殺,尊賢之等,禮所生也。在下位不獲 乎上,民不可得而治矣! L’humanité, c’est ce qui fait l’homme ; l’amour envers les parents est le principal devoir qu’elle porte à remplir. La justice consiste à traiter chacun comme il convient ; le principal devoir qu’elle impose est d’honorer les sages. Les degrés d’affec­tion correspondant aux divers degrés de parenté, et les degrés de respect correspondant aux divers degrés de sagesse, sont déterminés par les lois des relations mu­tuelles. "Benevolence is the characteristic element of humanity, and the great exercise of it is in loving relatives. Righteousness is the accordance of actions with what is right, and the great exercise of it is in honoring the worthy. The decreasing measures of the love due to relatives, and the steps in the honor due to the worthy, are produced by the principle of propriety."When those in inferior situations do not possess the confidence of their superiors, they cannot retain the government of the people.
笔君子不可以不修身;思修身,不可以不事親;思事親,不可以不知人;思知人,不可以不知天。 « Un prince sage doit donc se perfectionner lui-même. Pour se perfectionner lui-même, il doit remplir ses devoirs envers ses parents. Pour remplir ses devoirs envers ses parents, il doit connaître les hommes [ Afin de savoir le degré d’affection ou de respect dû à chacun.]]. Pour connaître les hommes, il faut qu’il connaisse le Ciel * [16]. là, changement important, bascule vers le haut ? Le ciel auteur des lois communes ! "Hence the sovereign may not neglect the cultivation of his own character. Wishing to cultivate his character, he may not neglect to serve his parents. In order to serve his parents, he may not neglect to acquire knowledge of men. In order to know men, he may not dispense with a knowledge of Heaven.
天下之達道五,所以行之者三,曰: « Les lois communes à tous les hommes sont au nombre de cinq ; trois vertus aident à les observer. "The duties of universal obligation are five and the virtues wherewith they are practiced are three.
君臣 也,父子也,夫婦也,昆弟也,朋友之交也,五者天下之達道也。 Ces cinq lois générales sont celles qui régissent les relations entre le prince et le sujet, entre le père et le fils, entre le mari et la femme, entre le frère aîné et le frère puîné, entre les compagnons ou les amis. The duties are those between sovereign and minister, between father and son, between husband and wife, between elder brother and younger, and those belonging to the intercourse of friends. Those five are the duties of universal obligation.
知仁勇三者,天下之達德也,所以行之者一也。 Les trois vertus nécessaires à tous les hommes sont la prudence, l’huma­nité et la force. Pour n’être pas stériles, elles doivent avoir une qualité commune [17]. Knowledge, magnanimity, and energy, these three, are the virtues universally binding. And the means by which they carry the duties into practice is singleness.
或生而知之,或學而知之,或困而知之,及其知 之,一也;或安而行之,或利而行之,或勉強而行之,及其成功,一也。」 # « Parmi les hommes, les uns possèdent en naissant la connaissance des cinq grandes lois morales ; les autres la reçoivent par l’enseignement d’autrui ; d’autres l’ac­quièrent au prix de recherches laborieuses *. De quelque manière qu’elle soit obtenue, elle est toujours la même. Les uns observent les cinq lois générales sans la moindre peine ; les autres, sans grande difficulté ; d’autres, au prix de grands efforts. Le résultat final est le même pour tous. "Some are born with the knowledge of those duties ; some know them by study ; and some acquire the knowledge after a painful feeling of their ignorance. But the knowledge being possessed, it comes to the same thing. Some practice them with a natural ease ; some from a desire for their advantages ; and some by strenuous effort. But the achievement being made, it comes to the same thing."


21.子曰:「好學近乎知,力行近乎仁,知恥近乎勇。 Confucius dit : — Celui qui aime à apprendre aura bientôt la vertu de prudence. Celui qui fait des efforts aura bientôt la vertu d’humanité. Celui qui sait rougir aura bientôt la vertu de force. The Master said, "To be fond of learning is to be near to knowledge. To practice with vigor is to be near to magnanimity. To possess the feeling of shame is to be near to energy.
知斯三者,則知所以修身;知所以修身,則知所以治 人;知所以治人,則知所以治天下國家矣。 Savoir ces trois choses, c’est savoir le moyen de se perfectionner soi-même. Sa­voir le moyen de se perfectionner soi-même, c’est con­naître l’art de gouverner les hommes. Connaître l’art de gouverner les hommes, c’est savoir gouverner tous les peuples de l’empire. "He who knows these three things knows how to cultivate his own character. Knowing how to cultivate his own character, he knows how to govern other men. Knowing how to govern other men, he knows how to govern the kingdom with all its states and families.
凡為天下國家有九經,曰:修身也,尊賢也,親親也,敬大臣也,體群臣也,子庶民也,來百工也,柔遠人也,懷諸侯 也。 « Quiconque gouverne l’empire doit observer neuf lois ; à savoir, il doit se perfectionner lui-même, res­pecter les hommes sages, chérir ses proches, honorer les grands officiers, demeurer uni de sentiments avec les officiers inférieurs, aider paternellement ses moindres sujets, attirer toute sorte d’ouvriers, accueillir avec bonté les étrangers, aimer les princes feudataires. "All who have the government of the kingdom with its states and families have nine standard rules to follow ;-viz., the cultivation of their own characters ; the honoring of men of virtue and talents ; affection towards their relatives ; respect towards the great ministers ; kind and considerate treatment of the whole body of officers ; dealing with the mass of the people as children ; encouraging the resort of all classes of artisans ; indulgent treatment of men from a distance ; and the kindly cherishing of the princes of the states.
修身則道立,尊賢則不惑,親親則諸父昆弟不怨,敬大臣則不眩,體群臣則士之報禮重,子庶民則百姓勸,來百工則財用足,柔遠人則四方歸之,懷諸侯則天下畏之。 « S’il se perfectionne lui-même, il offrira à ses sujets un modèle de vertu en sa personne. S’il respecte les hommes sages, il ne sera jamais dans l’incertitude. S’il aime ses proches, ses parents du côté paternel, soit d’une génération antérieure, soit d’une génération postérieure à la sienne, ne seront pas mécontents. S’il honore les grands officiers, il ne commettra pas d’erreur. S’il est uni de cœur avec la foule des officiers, ceux‑ci en retour lui prodigueront leurs services avec zèle. S’il traite tous ses sujets comme ses enfants, le peuple aimera à lui obéir. S’il attire des ouvriers de toute sorte, les denrées et les objets utiles ne manqueront pas. S’il accueille les étrangers avec bonté, ils viendront à lui de toutes les contrées. S’il aime les princes feudataires, il sera res­pecté dans tout l’empire. "By the ruler’s cultivation of his own character, the duties of universal obligation are set forth. By honoring men of virtue and talents, he is preserved from errors of judgment. By showing affection to his relatives, there is no grumbling nor resentment among his uncles and brethren. By respecting the great ministers, he is kept from errors in the practice of government. By kind and considerate treatment of the whole body of officers, they are led to make the most grateful return for his courtesies. By dealing with the mass of the people as his children, they are led to exhort one another to what is good. By encouraging the resort of an classes of artisans, his resources for expenditure are rendered ample. By indulgent treatment of men from a distance, they are brought to resort to him from all quarters. And by kindly cherishing the princes of the states, the whole kingdom is brought to revere him.
齊明盛服,非禮不動,所以修身也;去讒遠色,賤貨而貴德,所以勸賢也;尊其位,重其祿,同其好惡,所以勸親親也;官盛任使,所以勸大臣也;忠信重祿,所以勸士也; « Un prince sage se purifie par l’abstinence, porte des vêtements magnifiques, ne se permet rien de mal ; et par là il relève sa personne. Il écarte les flatteurs, bannit la volupté, fait peu de cas des richesses, estime la vertu ; et par là il encourage les hommes sages. Il élève en dignité les princes de sa famille, augmente leurs revenus, partage leurs sentiments d’affection ou d’aver­sion ; par là il excite les parents à s’aimer entre eux. Il établit beaucoup d’officiers subalternes qui aident les grands officiers ; par ce moyen il encourage les grands officiers. Il témoigne une confiance sincère à tous les officiers inférieurs et augmente leurs appointements ; par là il les encourage. "Self-adjustment and purification, with careful regulation of his dress, and the not making a movement contrary to the rules of propriety this is the way for a ruler to cultivate his person. Discarding slanderers, and keeping himself from the seductions of beauty ; making light of riches, and giving honor to virtue-this is the way for him to encourage men of worth and talents. Giving them places of honor and large emolument. and sharing with them in their likes and dislikes-this is the way for him to encourage his relatives to love him. Giving them numerous officers to discharge their orders and commissions :-this is the way for him to encourage the great ministers. According to them a generous confidence, and making their emoluments large :-this is the way to encourage the body of officers.
時使薄斂,所以勸百姓也;日省月試,既廩稱事,所以勸百工也;送往迎來,嘉善而矜不能,所以柔遠人也; « Il choisit les temps convenables pour employer le peuple aux travaux publics, et n’impose que des taxes légères ; par là il encourage le peuple. Il fait inspecter les travaux des ouvriers tous les jours, examiner l’habileté de chacun tous les mois, et distribuer des récompenses pro­portionnées au travail ; par là il encourage les ouvriers de tout genre. Il fait reconduire les étrangers qui s’en vont, envoie au‑devant de ceux qui viennent, donne des éloges à leurs talents, et n’exige pas d’eux plus qu’ils ne peuvent ; par là il témoigne sa bonté envers les étran­gers. Employing them only at the proper times, and making the imposts light :-this is the way to encourage the people. By daily examinations and monthly trials, and by making their rations in accordance with their labors :-this is the way to encourage the classes of artisans. To escort them on their departure and meet them on their coming ; to commend the good among them, and show compassion to the incompetent :-this is the way to treat indulgently men from a distance.
繼絕世,舉廢國,治亂持危,朝聘以 時,厚往而薄來,所以懷諸侯也。 Il donne des héritiers adoptifs aux familles sans postérité, relève les principautés tombées, rétablit l’ordre dans celles qui sont troublées, soutient celles qui me­nacent ruine, reçoit à sa cour les princes feudataires ou leurs envoyés aux temps marqués, leur offre un festin magnifique à leur départ, ne reçoit d’eux qu’un faible tribut à leur arrivée ; par là il témoigne son affection aux princes ses vassaux. To restore families whose line of succession has been broken, and to revive states that have been extinguished ; to reduce to order states that are in confusion, and support those which are in peril ; to have fixed times for their own reception at court, and the reception of their envoys ; to send them away after liberal treatment, and welcome their coming with small contributions :-this is the way to cherish the princes of the states.
凡為天下國家有九經,所以行之者一也。」 Celui qui gouverne tout l’em­pire a neuf règles ; pour les garder, une chose lui est nécessaire [18]. "All who have the government of the kingdom with its states and families have the above nine standard rules. And the means by which they are carried into practice is singleness.


22. 凡事豫則立,不豫則廢。言前定則不跲,事前定則不困,行前定則不疚,道前定則不窮。 « Une chose qui a été préparée d’avance réussit ; celle qui ne l’a pas été ne réussit pas. Un ordre qui a été médité d’avance ne rencontre pas d’obstacle insur­montable dans l’exécution. Une affaire combinée d’a­vance n’est pas abandonnée faute de ressources. Une action déterminée d’avance n’est pas défectueuse par manque de conseil ou de réflexion. Une règle de con­duite fixée d’avance mène sûrement au but. "In all things success depends on previous preparation, and without such previous preparation there is sure to be failure. If what is to be spoken be previously determined, there will be no stumbling. If affairs be previously determined, there will be no difficulty with them. If one’s actions have been previously determined, there will be no sorrow in connection with them. If principles of conduct have been previously determined, the practice of them will be inexhaustible.
「在下位不獲乎 上,民不可得而治矣;獲乎上有道: 不信乎朋友,不獲乎上矣;信乎朋友有道: 不順乎親,不信乎朋友矣;順乎親有道: « Le peuple ne peut espérer d’être bien gouverné par celui qui, étant dans un rang inférieur, n’a pas la con­fiance ni le mandat de son supérieur. Pour les obtenir, une chose est nécessaire. Celui qui n’a pas la confiance de ses amis n’obtient pas la confiance de son supérieur. Pour obtenir la confiance des amis, une chose est néces­saire. Celui qui ne satisfait pas ses parents n’a pas la confiance de ses amis. Pour satisfaire les parents, une chose est nécessaire. "When those in inferior situations do not obtain the confidence of the sovereign, they cannot succeed in governing the people. There is a way to obtain the confidence of the sovereign ;-if one is not trusted by his friends, he will not get the confidence of his sovereign. There is a way to being trusted by one’s friends ;-if one is not obedient to his parents, he will not be true to friends. There is a way to being obedient to one’s parents ;
反諸身不誠,不順乎親矣;誠身有道:不明 乎善,不誠乎身矣。 Celui qui, en s’examinant, recon­naît qu’il n’est pas vraiment vertueux, ne satisfait pas ses parents. Pour devenir vraiment vertueux, une chose est nécessaire. Celui qui ne comprend pas bien en quoi consiste la vraie vertu n’est pas vraiment vertueux. -if one, on turning his thoughts in upon himself, finds a want of sincerity, he will not be obedient to his parents. There is a way to the attainment of sincerity in one’s self ; -if a man do not understand what is good, he will not attain sincerity in himself.
誠者,天之道也;誠之者,人之道也。誠者不勉而中,不思而得,從容中道,聖人也。 « La vraie perfection est l’œuvre du Ciel ; la faire briller en soi-même est le travail et le devoir de l’homme. Celui qui est naturellement parfait atteint le but sans effort, suit la voie droite sans y penser, se tient dans le juste milieu aisément et sans peine ; c’est le sage par excellence. "Sincerity is the way of Heaven. The attainment of sincerity is the way of men. He who possesses sincerity is he who, without an effort, hits what is right, and apprehends, without the exercise of thought ;-he is the sage who naturally and easily embodies the right way. He who attains to sincerity is he who chooses what is good, and firmly holds it fast.
誠之者,擇善而固執之者也。 # « Celui qui se perfectionne lui-même embrasse ce qui est juste et bon, et s’y attache de toutes ses forces [19]. "To this attainment there are requisite the extensive study of what is good, accurate inquiry about it, careful reflection on it, the clear discrimination of it, and the earnest practice of it.
博學之,審問之,慎思之, 明辨之,篤行之。有弗學,學之弗能,弗措也; Il l’étudie complètement, se le fait expliquer à fond, le médite attentivement, le distingue clairement, et l’exé­cute sérieusement. Il est des choses qu’il n’étudie pas ; mais ce qu’il étudie, il ne l’abandonne pas, quand même il n’arriverait pas à le savoir. "The superior man, while there is anything he has not studied, or while in what he has studied there is anything he cannot understand, Will not intermit his labor.
有弗問,問之弗知,弗措也; Il est des choses sur les­quelles il n’interroge pas ; mais celles sur lesquelles il interroge, il ne les abandonne pas, quand même il ne comprendrait pas les réponses. While there is anything he has not inquired about, or anything in what he has inquired about which he does not know, he will not intermit his labor.
有弗思,思之弗得,弗措也;有弗辨,辨之弗明,弗措也,有弗行,行之弗篤,弗措 也。 Il est des choses sur lesquelles il ne médite pas ; mais celles sur lesquelles il réfléchit, il ne les abandonne pas, quand même il ne trouverait pas ce qu’il cherche. Il est des choses qu’il ne cherche pas à distinguer ; mais celles qu’il cherche à distinguer, il ne les abandonne pas, quand même il ne les discernerait pas clairement. Il est des choses qu’il ne fait pas ; mais celles qu’il entreprend de faire, il ne les abandonne pas, quand même il ne les ferait pas par­faitement. While there is anything which he has not reflected on, or anything in what he has reflected on which he does not apprehend, he will not intermit his labor. While there is anything which he has not discriminated or his discrimination is not clear, he will not intermit his labor. If there be anything which he has not practiced, or his practice fails in earnestness, he will not intermit his labor.
人一能之己百之,人十能之己千之。 Ce que d’autres peuvent faire au premier essai, il le pourra faire au centième ; ce que d’autres peuvent faire au dixième essai, il le pourra faire au millième. If another man succeed by one effort, he will use a hundred efforts. If another man succeed by ten efforts, he will use a thousand.
果能此道矣,雖愚必明,雖柔必強。」 Sans aucun doute, celui qui tiendra cette conduite, fût‑il ignorant, deviendra éclairé ; fût‑il faible, il deviendra fort. » "Let a man proceed in this way, and, though dull, he will surely become intelligent ; though weak, he will surely become strong."


23. 自誠明,謂之性;自明誠,謂之教。誠則明矣,明則誠矣。 21. La connaissance du bien qui, chez le sage par excellence, fait partie de sa perfection naturelle, s’ap­pelle don naturel. La perfection qui, chez les sages ordinaires, suit la connaissance acquise du bien, s’appelle perfection acquise par l’enseignement. Celui qui est naturellement parfait comprend naturellement ce qui est bien. Celui qui acquiert la connaissance par l’enseigne­ment devient ensuite parfait. When we have intelligence resulting from sincerity, this condition is to be ascribed to nature ; when we have sincerity resulting from intelligence, this condition is to be ascribed to instruction. But given the sincerity, and there shall be the intelligence ; given the intelligence, and there shall be the sincerity.
唯天下至誠,為能盡其性;能盡其性,則能盡人之性;能盡人之性,則能盡物之性; Seul sous le ciel le sage par excellence est capable de développer et de déployer entièrement ses qualités naturelles. Pouvant développer et déployer entièrement ses qualités naturelles, il peut faire que les autres hommes développent et déploient entièrement leurs qua­lités naturelles. Ensuite, il peut faire que toutes choses servent à l’homme selon toute l’étendue de leurs qualités naturelles. It is only he who is possessed of the most complete sincerity that can exist under heaven, who can give its full development to his nature. Able to give its full development to his own nature, he can do the same to the nature of other men. Able to give its full development to the nature of other men, he can give their full development to the natures of animals and things.
能盡物之性,則可以贊天地之化育;可以贊天地之化育,則可以與天地參矣。 Pouvant faire que toutes choses servent selon toute l’étendue de leurs qualités naturelles, il peut aider le ciel et la terre à former et à conserver les êtres. Pou­vant aider le ciel et la terre à former et à conserver les êtres, il peut être associé au ciel et à la terre. Able to give their full development to the natures of creatures and things, he can assist the transforming and nourishing powers of Heaven and Earth. Able to assist the transforming and nourishing powers of Heaven and Earth, he may with Heaven and Earth form a ternion.


24. 其次致曲。曲能有誠, 23. Après ces hommes, viennent ceux qui perfec­tionnent une nature défectueuse. Une nature défectueuse * peut devenir parfaite. Next to the above is he who cultivates to the utmost the shoots of goodness in him. From those he can attain to the possession of sincerity.
誠則形,形則著,著則明,明則動,動則變,變則化。 Aussitôt sa perfection paraît ; elle devient manifeste, elle brille, elle exerce de l’influence sur les hommes et les choses, elle les change, elle les transforme. This sincerity becomes apparent. From being apparent, it becomes manifest. From being manifest, it becomes brilliant. Brilliant, it affects others. Affecting others, they are changed by it. Changed by it, they are transformed.
唯天下至誠為能化。 Seul sous le ciel celui qui est vraiment par­fait a le pouvoir d’opérer des transformations. It is only he who is possessed of the most complete sincerity that can exist under heaven, who can transform.


25. 至誠之道,可以前知。 24. Un homme vraiment parfait peut connaître par lui-même l’avenir. It is characteristic of the most entire sincerity to be able to foreknow.
國家將興,必有禎祥;國家將亡,必有妖孽。 Lorsqu’une nouvelle dynastie va sur­gir, elle est toujours annoncée par d’heureux présages. Lorsqu’une dynastie va disparaître, les animaux et les choses inanimées donnent de mauvais augures. When a nation or family is about to flourish, there are sure to be happy omens ; and when it is about to perish, there are sure to be unlucky omens.
見乎蓍龜,動乎四體。 On aper­çoit certains signes sur l’achillée et la tortue, certains mouvements dans les membres du corps de l’homme. Such events are seen in the milfoil and tortoise, and affect the movements of the four limbs.
禍福將至:善,必先知之;不善,必先知之。故至誠如神。 A l’approche d’un événement heureux ou malheureux, l’homme vraiment parfait sait toujours d’avance ce qui arrivera de bon ou de mauvais [20]. Il est semblable aux esprits. When calamity or happiness is about to come, the good shall certainly be foreknown by him, and the evil also. Therefore the individual possessed of the most complete sincerity is like a spirit.


26. 誠者自成也,而道自道也。誠者物之終始,不誠無物。 25. La bonté constitue les êtres et la voie [21] conduit naturellement l’homme. La bonté est le commencement et la fin des êtres. Il n’y a pas d’être qui ne soit vrai­ment bon [22]. Sincerity is that whereby self-completion is effected, and its way is that by which man must direct himself. Sincerity is the end and beginning of things ; without sincerity there would be nothing.
是故君子誠之為貴。誠者非自成己而已也,所以成 物也。 Pour cette raison, le sage met la perfection au‑dessus de tout. La vraie vertu ne perfectionne pas seulement l’homme qui la possède, mais elle perfectionne aussi toutes choses. On this account, the superior man regards the attainment of sincerity as the most excellent thing. The possessor of sincerity does not merely accomplish the self-completion of himself. With this quality he completes other men and things also.
成己,仁也;成物,知也。性之德也,合外內之道也,故時措之宜也。 Ce qui rend un homme parfait, c’est la vertu d’humanité ; ce qui perfectionne les choses exté­rieures, c’est la prudence [23]. Ces deux vertus sont des dons de la nature [24]. Par elles l’homme embrasse à la fois l’intérieur et l’extérieur. Consulter les circonstances pour l’exercice de ces deux vertus, c’est le propre du discer­nement. The completing himself shows his perfect virtue. The completing other men and things shows his knowledge. But these are virtues belonging to the nature, and this is the way by which a union is effected of the external and internal. Therefore, whenever he-the entirely sincere man-employs them,-that is, these virtues, their action will be right.
故至誠無息。不息則久,久則徵,徵則悠遠,悠遠則博厚,博厚則高明。 26. La vraie perfection est toujours agissante, tou­jours persévérante. Elle se manifeste par des effets, s’étend et se propage au loin. Elle devient large et pro­fonde, élevée et brillante. Hence to entire sincerity there belongs ceaselessness. Not ceasing, it continues long. Continuing long, it evidences itself. Evidencing itself, it reaches far. Reaching far, it becomes large and substantial. Large and substantial, it becomes high and brilliant.
博厚,所以載 物也;高明,所以覆物也;悠久,所以成物也。博厚配地,高明配天,悠久無疆。 Large et profonde, elle soutient les êtres ; élevée et brillante, elle les met à couvert ; vaste et persévérante, elle les perfectionne. Elle est large et profonde comme la terre, élevée et brillante comme le ciel. Large and substantial ;-this is how it contains all things. High and brilliant ;-this is how it overspreads all things. Reaching far and continuing long ;-this is how it perfects all things. So large and substantial, the individual possessing it is the co-equal of Earth. So high and brilliant, it makes him the co-equal of Heaven.
如此者,不見而章,不動而變,無為而成。 Son étendue et sa durée n’ont pas de limites. Aussi, elle brille sans chercher à se montrer ; elle transforme sans produire au­cun mouvement ; elle perfectionne sans agir. So far-reaching and long-continuing, it makes him infinite. Such being its nature, without any display, it becomes manifested ; without any movement, it produces changes ; and without any effort, it accomplishes its ends.


27.天地之道,可壹言而盡也。其為物不貳,則其生物不測。天地之道,博也厚也,高也明也,悠也久也。 L’action du ciel et de la terre peut être exprimée en un seul mot : ils forment ensemble un seul agent par­fait et, pour cette raison, leur action créatrice est im­mense. L’action du ciel et de la terre est large, profonde, élevée, brillante, vaste, persévérante. The way of Heaven and Earth may be completely declared in one sentence.-They are without any doubleness, and so they produce things in a manner that is unfathomable. The way of Heaven and Earth is large and substantial, high and brilliant, far-reaching and long-enduring.
今 夫天,斯昭昭之多,及其無窮也,日月星辰系焉,萬物覆焉。今夫地,一撮土之多,及其廣厚,載華岳而不重,振河海而不泄,萬物載焉。 Le ciel [25] n’est qu’un point lumineux ; considéré dans toute son étendue, il est la voûte immense où sont sus­pendus le soleil, la lune et les étoiles, et qui couvre tous les êtres de l’univers. La terre [26] n’est qu’une poignée de poussière. A raison de sa largeur et de sa profondeur, elle soutient le mont Houa * et n’est pas accablée sous ce poids ; elle reçoit les fleuves et les mers, et n’en laisse rien échapper ; elle porte tous les êtres. The Heaven now before us is only this bright shining spot ; but when viewed in its inexhaustible extent, the sun, moon, stars, and constellations of the zodiac, are suspended in it, and all things are overspread by it. The earth before us is but a handful of soil ; but when regarded in its breadth and thickness, it sustains mountains like the Hwa and the Yo, without feeling their weight, and contains the rivers and seas, without their leaking away.
今夫山,一拳石之多,及 其廣大,草木生之,禽獸居之,寶藏興焉。今夫水,一勺之多,及其不測,黿鼉、蛟龍、魚鱉生焉,貨財殖焉。 Les montagnes ne sont qu’une poignée de pierres ; considérées dans leur largeur et leur étendue, elles pro­duisent toutes sortes de plantes, servent de retraite aux oiseaux et aux quadrupèdes, et abondent en trésors précieux [27]. L’eau tiendrait dans une cuiller ; considérée dans son immensité, elle nourrit les grandes tortues, les crocodiles, les dragons, les poissons, les petites tortues ; elle fournit beaucoup de richesses et de ressources [28]. The mountain now before us appears only a stone ; but when contemplated in all the vastness of its size, we see how the grass and trees are produced on it, and birds and beasts dwell on it, and precious things which men treasure up are found on it. The water now before us appears but a ladleful ; yet extending our view to its unfathomable depths, the largest tortoises, iguanas, iguanodons, dragons, fishes, and turtles, are produced in it, articles of value and sources of wealth abound in it.
《詩》云:「維天之命,於穆不已!」蓋曰天之所以為天也。「於乎不顯!文王之德之純!」蓋曰文王之所以為文也,純亦不已。 Il est dit dans le Cheu king : Oh ! l’action du Ciel est mystérieuse, et n’est jamais interrompue voilà ce par quoi le Ciel est Ciel. Oh ! la vertu pure et par­faite de Wenn wang ne brille‑t‑elle pas d’un vif éclat ? voilà ce par quoi Wenn wang fut Wenn wang, à savoir, sa vertu sans mélange et toujours agissante. It is said in the Book of Poetry, "The ordinances of Heaven, how profound are they and unceasing !" The meaning is, that it is thus that Heaven is Heaven. And again, "How illustrious was it, the singleness of the virtue of King Wan !" indicating that it was thus that King Wan was what he was. Singleness likewise is unceasing.


28.大哉,聖人之道!洋洋乎發育萬物,峻極于天。優優大哉!禮儀三百,威儀三千, Combien grande est l’influence d’un homme par­faitement sage ! Elle s’étend au‑delà de toute limite, fait surgir et entretient tous les êtres. Elle s’élève au­-dessus de la terre et arrive jusqu’au ciel. Dans son im­mensité, elle embrasse les trois cents lois de la morale et les trois mille règles de 1’urbanité. How great is the path proper to the Sage ! Like overflowing water, it sends forth and nourishes all things, and rises up to the height of heaven. All-complete is its greatness ! It embraces the three hundred rules of ceremony, and the three thousand rules of demeanor.
待其人然後行。故曰:茍不至德,至道不凝焉。 Quand il surgira un homme vraiment parfait, il accomplira toutes ces choses. On dit que sans un homme parfaitement ver­tueux, la vertu parfaite n’est pas pratiquée. It waits for the proper man, and then it is trodden. Hence it is said, "Only by perfect virtue can the perfect path, in all its courses, be made a fact."
故君子尊德性而道問學,致廣大而盡精微,極高明而中庸。 Le disciple de la sagesse fait grande attention aux vertus que donne la nature et s’applique à interroger, à apprendre. Il développe le plus possible ses vertus et scrute les points les plus subtils de la loi naturelle. Il donne à ses vertus toute l’élévation et la perfection dont elles sont capables et se tient constamment dans l’in­variable milieu. Therefore, the superior man honors his virtuous nature, and maintains constant inquiry and study, seeking to carry it out to its breadth and greatness, so as to omit none of the more exquisite and minute points which it embraces, and to raise it to its greatest height and brilliancy, so as to pursue the course of the Mean.
溫故而知新,敦厚以崇禮。 Pour ne pas oublier ce qu’il a appris, il le répète souvent, et il apprend ce qu’il ne sait pas en­core. Il cultive et perfectionne ses vertus ; il apprend et observe entièrement les règles de l’urbanité. He cherishes his old knowledge, and is continually acquiring new. He exerts an honest, generous earnestness, in the esteem and practice of all propriety.
是故居上不驕,為下不倍;國有道,其言足以興,國無道,其默足以容。 Sur le trône, il ne s’enfle pas d’orgueil ; dans un rang inférieur, il ne s’arroge aucune liberté déréglée. Dans un État bien gouverné, ses enseignements font fleurir la vertu. Dans un État mal gouverné, son silence met sa personne à l’abri de tout mal. Thus, when occupying a high situation he is not proud, and in a low situation he is not insubordinate. When the kingdom is well governed, he is sure by his words to rise ; and when it is ill governed, he is sure by his silence to command forbearance to himself.
《詩》曰:「既明且哲,以保其身。」其此之謂與! Il est dit dans le Cheu king : Sa perspicacité et sa prudence préservent sa personne de tout danger. Ce passage exprime la même vérité. Is not this what we find in the Book of Poetry,-"Intelligent is he and prudent, and so preserves his person ?"


29. 子曰:「愚而好自用,賤而好自專,生乎今之世,反古之道。如此者,災及其身者也。」 28. Confucius dit : — Un ignorant qui veut suivre son propre jugement, un inférieur qui veut suivre sa propre volonté, un homme de notre siècle qui veut ra­mener les usages anciens, tous ces hommes s’attirent des malheurs. The Master said, Let a man who is ignorant be fond of using his own judgment ; let a man without rank be fond of assuming a directing power to himself ; let a man who is living in the present age go back to the ways of antiquity ;-on the persons of all who act thus calamities will be sure to come.
非天子,不議禮,不制度,不考文。 Personne, sauf le Fils du Ciel, n’a le droit de déli­bérer sur les rites, ni de faire des lois, ni de changer les caractères de l’écriture. To no one but the Son of Heaven does it belong to order ceremonies, to fix the measures, and to determine the written characters.
今天下車同軌,書同文,行同倫。 De là vient que, dans tout l’empire, toutes les voitures tracent deux ornières égale­ment distantes entre elles ; tous les livres sont écrits avec les mêmes lettres ; la conduite de tous les hommes est soumise aux mêmes lois. Now over the kingdom, carriages have all wheels, of the-same size ; all writing is with the same characters ; and for conduct there are the same rules.
雖有其位,茍無其德,不敢作禮樂焉;雖有其德,茍無其位,亦不敢作禮樂焉。 Quelqu’un eût‑il la dignité requise [29], s’il n’a pas la vertu nécessaire, il ne doit pas se permettre d’introduire de nouveaux rites ou de nouveaux chants. De même, eût-­il la vertu nécessaire, s’il n’a pas la dignité requise, il ne doit pas se permettre de faire des innovations dans les rites ou la musique. One may occupy the throne, but if he have not the proper virtue, he may not dare to make ceremonies or music. One may have the virtue, but if he do not occupy the throne, he may not presume to make ceremonies or music.


30. 子曰:「吾說夏31 [30]禮,杞不足徵也。吾學殷32 [31]禮,有宋 [32]33存焉;吾學周禮,今用之,吾從周[surname Zhou / Zhou Dynasty (1046-256 BC) ]]。」 Confucius disait : Je parle des rites des Hia ; les princes de K’î les ont abandonnés et ne peuvent nous en donner une connaissance certaine. J’ai étudié les rites des In ; les princes de Soung les ont conservés. J’ai étu­dié les rites des Tcheou ; ils sont observés à présent ; je me conforme aux rites des Tcheou. » The Master said, "I may describe the ceremonies of the Hsia dynasty, but Chi cannot sufficiently attest my words. I have learned the ceremonies of the Yin dynasty, and in Sung they still continue. I have learned the ceremonies of Chau, which are now used, and I follow Chau."
王天下有三重焉,其寡過矣乎!上焉者雖善無徵,無徵不信,不信民弗從; Le chef de tout l’empire réglant seul ces trois importantes institutions [33], il se commet moins de fautes [34]. Les institutions des anciens empereurs, bien qu’excel­lentes, ne sont plus connues avec certitude ; n’étant plus connues avec certitude, elles n’obtiennent pas créance ; n’obtenant pas créance, elles ne sont pas acceptées par le peuple. He who attains to the sovereignty of the kingdom, having those three important things, shall be able to effect that there shall be few errors under his government. However excellent may have been the regulations of those of former times, they cannot be attested. Not being attested, they cannot command credence, and not being credited, the people would not follow them.
下焉者雖善不尊,不尊不信,不信民弗從。 Les institutions faites par un autre que l’em­pereur n’ont pas d’autorité. N’ayant pas d’autorité, elles n’ont pas la confiance du peuple ; n’ayant pas la con­fiance du peuple, elles ne sont pas acceptées [35]. However excellent might be the regulations made by one in an inferior situation, he is not in a position to be honored. Unhonored, he cannot command credence, and not being credited, the people would not follow his rules.
故君子之道本諸身,徵諸庶民,考諸三王而不繆,建諸天地 而不悖,質諸鬼神而無疑,百世以俟聖人而不惑。 Le gouvernement d’un prince sage a pour base la vertu du prince et se manifeste par ses effets sur tout le peuple. Si on le compare avec le gouvernement des fondateurs des trois dynasties [36], on trouve qu’il ne s’en écarte pas. Si on le compare avec l’action du ciel et de la terre, on voit qu’il ne lui est pas contraire. Si on le compare avec la manière d’agir des esprits, il n’inspire aucun doute. S’il surgissait un grand sage, ne fût‑ce qu’après cent générations, il n’y trouverait rien d’incer­tain. Therefore the institutions of the Ruler are rooted in his own character and conduct, and sufficient attestation of them is given by the masses of the people. He examines them by comparison with those of the three kings, and finds them without mistake. He sets them up before Heaven and Earth, and finds nothing in them contrary to their mode of operation. He presents himself with them before spiritual beings, and no doubts about them arise. He is prepared to wait for the rise of a sage a hundred ages after, and has no misgivings.
質諸鬼神而無疑,知天也;百世以俟聖人而不惑,知人也。 Comparé avec la manière d’agir des esprits, il n’inspire aucun doute, parce qu’un prince sage connaît [37] l’action du Ciel [38]40. S’il surgissait un grand sage, ne fût‑ce qu’après cent générations, il n’y trouverait rien d’incertain, parce qu’un prince sage connaît la voie que l’homme doit suivre. His presenting himself with his institutions before spiritual beings, without any doubts arising about them, shows that he knows Heaven. His being prepared, without any misgivings, to wait for the rise of a sage a hundred ages after, shows that he knows men.
是故君子動而世為天下道,行而世為天下法,言而世為 天下則。遠之則有望,近之則不厭。 Aussi, la conduite d’un prince sage sera à jamais le modèle de tout l’empire ; ses actions seront à jamais la règle de tout l’empire ; ses paroles seront à jamais la loi de tout l’empire. Ceux qui sont loin de lui désirent s’en approcher ; ceux qui sont près de lui ne se lassent jamais de sa présence. Such being the case, the movements of such a ruler, illustrating his institutions, constitute an example to the world for ages. His acts are for ages a law to the kingdom. His words are for ages a lesson to the kingdom. Those who are far from him look longingly for him ; and those who are near him are never wearied with him.
《詩》曰:「在彼無惡,在此無射;庶幾夙夜,以永終譽!」君子未有不如此而蚤有譽於天下者也。 Il est dit dans le Cheu king : Là, personne ne les hait ; ici, personne n’est lassé de leur présence ; leur mémoire sera célébrée dans tous les âges. Jamais prince n’est parvenu de bonne heure à se faire un nom dans tout l’empire, si ce n’est par cette voie. It is said in the Book of Poetry,-"Not disliked there, not tired of here, from day to day and night tonight, will they perpetuate their praise." Never has there been a ruler, who did not realize this description, that obtained an early renown throughout the kingdom.


31. 仲尼祖述堯、舜,憲章文、武;上律天時,下襲水土。 Confucius fut l’héritier et le successeur de Iao et de Chouenn, l’imitateur et l’image resplendissante de Wenn wang et de Ou wang. Il imita les saisons de l’année et fut semblable à l’eau et à la terre. Chung-ni handed down the doctrines of Yao and Shun, as if they had been his ancestors, and elegantly displayed the regulations of Wan and Wul taking them as his model. Above, he harmonized with the times of Heaven, and below, he was conformed to the water and land.
辟如天地之無不持載,無不覆幬,辟如四時之錯行,如日月之代明。 Il fut com­parable au ciel qui couvre et abrite tous les êtres, à la terre qui les porte et les soutient, aux quatre saisons qui reviennent successivement, au soleil et à la lune qui brillent tour à tour. He may be compared to Heaven and Earth in their supporting and containing, their overshadowing and curtaining, all things. He may be compared to the four seasons in their alternating progress, and to the sun and moon in their successive shining.
萬物并育而不相害,道并行而不相悖,小德川流,大德敦化,此天地之所以為大也。 Tous les êtres se nourrissent sans se nuire mutuelle­ment. Les saisons, le soleil et la lune suivent leur cours sans confusion. L’action particulière du ciel et de la terre se partage comme en ruisseaux qui atteignent chaque être séparément. Leur action générale atteint à la fois et produit tout l’ensemble des êtres. C’est ce qui fait la grandeur du ciel et de la terre. All things are nourished together without their injuring one another. The courses of the seasons, and of the sun and moon, are pursued without any collision among them. The smaller energies are like river currents ; the greater energies are seen in mighty transformations. It is this which makes heaven and earth so great.


32. 唯天下至聖,為能聰明睿知,足以有臨也;寬裕溫柔,足以有容也;發強剛毅,足以有執也;齊莊中正, 足以有敬也;文理密察,足以有別也。 Celui qui possède la parfaite sagesse a seul assez de perspicacité, d’intelligence, de sagacité et de prudence pour gouverner des sujets ; assez de générosité, de gran­deur d’âme, d’affabilité et de bonté pour aimer tous les hommes ; assez d’activité, de courage, de fermeté et de constance pour remplir fidèlement tous ses devoirs ; assez d’intégrité, de gravité, de modération et de droiture pour se garder de toute négligence ; assez d’ordre et de suite dans ses actions, assez de soin et de vigilance dans les affaires, pour savoir discerner. It is only he, possessed of all sagely qualities that can exist under heaven, who shows himself quick in apprehension, clear in discernment, of far-reaching intelligence, and all-embracing knowledge, fitted to exercise rule ; magnanimous, generous, benign, and mild, fitted to exercise forbearance ; impulsive, energetic, firm, and enduring, fitted to maintain a firm hold ; self-adjusted, grave, never swerving from the Mean, and correct, fitted to command reverence ; accomplished, distinctive, concentrative, and searching, fitted to exercise discrimination.
溥博淵泉,而時出之。溥博如天,淵泉如淵。見而民莫不敬,言而民莫不信,行而民莫不說。 La vertu parfaite embrasse toutes choses dans son immensité ; elle est profonde et sort comme d’une source inépuisable. Le sage la fait paraître selon les circons­tances. Elle est immense et partout, comme le ciel ; pro­fonde et inépuisable, comme la mer. Le sage se montre, et chacun le respecte ; il parle, et chacun le croit ; il agit, et chacun est content. All-embracing is he and vast, deep and active as a fountain, sending forth in their due season his virtues. All-embracing and vast, he is like Heaven. Deep and active as a fountain, he is like the abyss. He is seen, and the people all reverence him ; he speaks, and the people all believe him ; he acts, and the people all are pleased with him.
是以聲名洋溢乎中國,施及蠻 貊;舟車所至,人力所通,天之所覆,地之所載,日月所照,霜露所隊;凡有血氣者,莫不尊親,故曰配天。 Sa renommée grandit et se répand par tout l’empire ; elle s’étend au nord et au midi jusqu’aux contrées les plus barbares. Partout où les navires et les voitures peuvent atteindre, partout où les forces de l’homme parviennent, partout où la voûte du ciel s’étend, partout où la terre porte des êtres, partout où le soleil et la lune répandent leur lumière, partout où le givre et la rosée se forment, tout ce qui a esprit et vie vénère et aime l’homme sage. Aussi le compare‑t‑on au ciel. Therefore his fame overspreads the Middle Kingdom, and extends to all barbarous tribes. Wherever ships and carriages reach ; wherever the strength of man penetrates ; wherever the heavens overshadow and the earth sustains ; wherever the sun and moon shine ; wherever frosts and dews fall :-all who have blood and breath unfeignedly honor and love him. Hence it is said,-"He is the equal of Heaven."


33. 唯天下至誠,為能經綸天下之大經,立天下之大本,知天地之化育。 Seul l’homme vraiment parfait est capable de fixer les grandes lois des cinq relations sociales, d’établir le fondement de la société humaine [39] et de connaître com­ment le ciel et la terre produisent et conservent toutes choses. It is only the individual possessed of the most entire sincerity that can exist under Heaven, who can adjust the great invariable relations of mankind, establish the great fundamental virtues of humanity, and know the transforming and nurturing operations of Heaven and Earth ;
夫焉有所倚? Et quel secours trouve‑t‑il hors de lui-même [40] ? -shall this individual have any being or anything beyond himself on which he depends ?
肫肫其仁!淵淵其淵!浩浩其天!茍不固聰明聖知達天德者,其孰能知之? Sa vertu est très diligente, sa science très profonde, son action immense comme celle du Ciel. Celui qui n’est pas lui-même très perspicace, très prudent, très versé dans la connaissance des vertus naturelles, peut‑il con­naître l’homme parfaitement sage ? Call him man in his ideal, how earnest is he ! Call him an abyss, how deep is he ! Call him Heaven, how vast is he ! Who can know him, but he who is indeed quick in apprehension, clear in discernment, of far-reaching intelligence, and all-embracing knowledge, possessing all Heavenly virtue ?
《詩》曰:「衣錦尚絅」,惡其文之著也。 33. On lit dans le Cheu king : Sur un vêtement de soie à fleurs, elle porte une robe simple. Elle ne veut pas laisser paraître un vêtement si brillant. It is said in the Book of Poetry, "Over her embroidered robe she puts a plain single garment," intimating a dislike to the display of the elegance of the former.
故君子之道,闇然而日章;小人之道,的然而日亡。 De même, la vertu du sage aime à rester cachée, et son éclat augmente de jour en jour. Au contraire, la vertu de l’homme vul­gaire aime à se montrer, et elle disparaît peu à peu. Just so, it is the way of the superior man to prefer the concealment of his virtue, while it daily becomes more illustrious, and it is the way of the mean man to seek notoriety, while he daily goes more and more to ruin.
君子之道:淡而不厭,簡而文,溫而理, La vertu du sage n’a pas de saveur, particulière, et elle n’excite jamais le dégoût ; elle est simple, mais non dé­pourvue d’ornement ; sans apprêt, mais non sans ordre. It is characteristic of the superior man, appearing insipid, yet never to produce satiety ; while showing a simple negligence, yet to have his accomplishments recognized ; while seemingly plain, yet to be discriminating.
知遠之近,知風之自,知微之顯,可與入德矣。 Celui qui connaît les moyens rapprochés qui mènent très loin ; celui qui sait qu’on arrive à réformer les mœurs en se corrigeant soi-même ; celui qui sait que la vertu intérieure se manifeste au dehors ; celui-là peut être admis dans l’école de la sagesse. He knows how what is distant lies in what is near. He knows where the wind proceeds from. He knows how what is minute becomes manifested. Such a one, we may be sure, will enter into virtue.
《詩》云:「潛雖伏矣,亦孔之昭!」故君子內省不疚,無惡於志。君子所不可及者,其唯人之所不見乎! Il est dit dans le Cheu king : Quand même le poisson se cacherait au fond de l’eau, il serait vu parfaite­ment. Quand le sage s’examine et ne trouve en lui-­même aucun défaut, son cœur est satisfait. Le lieu où le sage exerce sa vigilance plus que personne, c’est ce­lui où il n’est vu de personne [41]. It is said in the Book of Poetry, "Although the fish sink and lie at the bottom, it is still quite clearly seen." Therefore the superior man examines his heart, that there may be nothing wrong there, and that he may have no cause for dissatisfaction with himself. That wherein the superior man cannot be equaled is simply this,-his work which other men cannot see.
《詩》云:「相在爾室,尚不愧于屋漏。」故君子不動而敬,不言而信。 Il est dit dans le Cheu king : Dans votre maison, il importe que vous n’ayez rien dont vous deviez rougir, même dans les appartements qui ne reçoivent la lumière que par les ouvertures du toit. Le sage se tient sur ses gardes, même quand il n’agit pas ; il est sincère, même quand il ne parle pas. It is said in the Book of Poetry, "Looked at in your apartment, be there free from shame as being exposed to the light of Heaven." Therefore, the superior man, even when he is not moving, has a feeling of reverence, and while he speaks not, he has the feeling of truthfulness.
曰:「奏假無言,時靡有爭。」是故君子不賞而民勸,不怒而民威於鈇鉞。 Il est dit dans le Cheu king : Quand il offre le ragoût et invite les Mânes, il ne parle pas ; alors il ne surgit aucune discussion [42]. Le sage, sans donner de ré­compenses, encourage le peuple ; sans s’irriter, il se fait craindre plus que le glaive ou la hache du bourreau. It is said in the Book of Poetry, "In silence is the offering presented, and the spirit approached to ; there is not the slightest contention." Therefore the superior man does not use rewards, and the people are stimulated to virtue. He does not show anger, and the people are awed more than by hatchets and battle-axes.
曰:「不顯惟德!百辟其刑之。」是故君子篤恭而天下平。 On lit dans le Cheu king : Leur vertu, sans briller d’un vif éclat, est imitée par tous les princes feuda­taires. Le sage veille attentivement sur lui-même, et tout l’empire est en paix. It is said in the Book of Poetry, "What needs no display is virtue. All the princes imitate it." Therefore, the superior man being sincere and reverential, the whole world is conducted to a state of happy tranquility.
曰:「予懷明德,不大聲以色。」子曰:「聲色之於以化民,末也。」《詩》曰:「德輶如毛」,毛猶有倫;「上天之載,無聲無臭」,至矣! Dans le Cheu king, le Souverain Roi dit : J’aime la vertu parfaite de Wenn wang, dont la voix, le visage n’ont rien d’impérieux. Confucius dit : — En celui qui instruit le peuple, le ton de la voix, l’air du visage sont des chose secondaires. Le Cheu king dit plus encore. La vertu, dit‑il, est légère comme une plume. Une plume a encore un certain poids. Le Cheu king décrit le plus haut degré de la perfection, en disant : L’action du Ciel n’est perçue ni par l’ouïe ni par l’odorat. It is said in the Book of Poetry, "I regard with pleasure your brilliant virtue, making no great display of itself in sounds and appearances." The Master said, "Among the appliances to transform the people, sound and appearances are but trivial influences. It is said in another ode, ’His Virtue is light as a hair.’ Still, a hair will admit of comparison as to its size. ’The doings of the supreme Heaven have neither sound nor smell. ’That is perfect virtue."

© esperer-isshoni.fr, janvier 2012 pour le tableau


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1182 / 88222

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Quand l’Asie sinisée parle l’homme  Suivre la vie du site Le confucianisme   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License